Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Mon départ approche!

Transat....

Mon départ approche!
 
Ça y est...
 
c'est moment de ramener  Martin de l'autre coté de l'Atlantique.
 
Le départ sera pour le 16 Mai, sûrement .
 
Je pars en mode " longue route à partir de Bonne Esperance ".
 
C'est à-dire sans produits frais, (durant la longue route je pense
 
qu'arrivé au cap de Bonne Esperance,
 
je n'aurai plus de produits frais) .
 
Tout est pesé, quantifié qualifié....
 
Cela me permettra d'ajuster l'avitaillement pour plus tard....
 
Si Gibraltar le permet, je monterai "one shot" jusque
 
dans le golfe du Lion.
 
Tant pis pour les copains aux Açores et les belles balades
 
dans cet archipel magnifique.
 
Il me faudra bien 40 ou 50 jours, Méditerranée incluse,
 
pour arriver dans le Sud de la France
 
(Argelès dans un premier temps ). ....
 
Un petit galop d'essai...
 
Je ne peux  communiquer que par mail 
 
(avec le téléphone  satellite et  je ne peux pas envoyer de vidéos
 
ni de photos) .
 
J'écrirai régulièrement à mes petits reporters et vous pourrez suivre
 
mon journal de bord au jour le jour...
 
Mais les enfants sauront mieux vous rapporter cette traversée
 
que mon journal. Ils sont souvent les seuls a entendre ce que
 
l'on ne sait pas raconter.....
 
MANU
 

Manu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Valérie 16/05/2017 02:47

Parfois,au moment de partir , on peut se demander pourquoi?
Parce que le vent te portera !... Vas !
Hâte de lire les mots que mettront les yeux d enfants de Michèle.
Et si la sardine bouche le port de Marseille, sache que j y suis à partir de mi-juillet si t as besoin de passer , pardi !

Hélène 12/05/2017 05:11

Jimmy, ça donne pas envie de manger des sardines à l'huile ton poème. Pôv tites sardines.

Hélène 12/05/2017 05:09

C'est vrai tu as raison Manu, les enfants voient souvent les choses plus clairement que les adultes.

jimmy VALLS 09/05/2017 17:30

POUR L AVITAILLEMENT
DES SARDINES A L HUILE
Sardines à l’huile
Georges Fourest

Dans leur cercueil de fer-blanc
plein d’huile au puant relent
marinent décapités
ces petits corps argentés
pareils aux guillotinés
là-bas au champ des navets !
Elles ont vu les mers, les
côtes grises de Thulé,
sous les brumes argentées
la Mer du Nord enchantée…
Maintenant dans le fer-blanc
et l’huile au puant relent
de toxiques restaurants
les servent à leurs clients !
Mais loin derrière la nue
leur pauvre âmette ingénue
dit sa muette chanson
au Paradis-des-poissons,
une mer fraîche et lunaire
pâle comme un poitrinaire,
la Mer de Sérénité
aux longs reflets argentés
où durant l’éternité,
sans plus craindre jamais les
cormorans et les filets,
après leur mort nageront
tous les bons petits poissons !…

Sans voix, sans mains, sans genoux
sardines, priez pour nous !…

Georges Fourest (1867-1945)

frederic edith 09/05/2017 16:05

Bon vent, bonne traversée, nous la suivrons régulièrement , donc au plus tôt le 25 juin , nous serons ds le sud,à 164 km donc viendrons te voir...................avec plaisir