Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Liberté

Manu, peux-tu nous dire ? Sommes nous libres ? Ne serions nous pas

au meilleur des cas, tenus par des chaînes invisibles ? Par des chaînes

essentielles à l’adaptation et à l’accommodation ? Nelson Mandela,

durant ses années d’incarcération, a cultivé et répandu le savoir

afin d’inciter le peuple noir à ne plus fonctionner dans la revanche

mais dans la communion avec les blancs. Il avait su trouver son espace

de liberté là où les chaînes entravent, là où les boulets handicapent,

là où les travaux sont forcés et meurtriers. Amy Winehouse, en revanche

et malgré sa jeunesse, son talent et le succès, chantait ses

enfermements suicidaires. Alors, Manu, qu’est-ce que la liberté ?

Mettre les voiles ? Être libéré de nos prisons mentales ? Là où le mal

de vivre est quasi inexistant, là où le poison de la culpabilité et

de la honte n’a pas sa place...

 

Sibylle Claudel

Liberté
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article