Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

TRANSAT 2017 (journal de bord)

TRANSAT 2017                               (journal de bord)
FIN DE TRANSAT: une lettre pour les enfants et les plus grands:
 
MARDI 04 JUILLET 2017

Bonjour les enfants,

Je suis arrivé à Almerimar, province d'Alméria au sud de l' Espagne.
 
J'attends que le vent d'est, qu'ici on appelle "lévante" (je mets l'accent
 
pour la prononciation), s'arrête pour continuer vers le Nord de la
 
Méditerranée...
 
La transat en elle même est finie, elle aura duré 39 jours.

C'était une très belle navigation,  et c'est grâce à vous qu'elle m'a été
 
si agréable...
 
L'année scolaire se termine, et vous allez partir en vacances.
 
Le blog va donc marcher au ralenti, car vous en êtes les plus grands
 
rédacteurs.
 
J'ai regardé tout ce que vous avez fait et écrit durant  le temps de la
 
transat, et je dois vous féliciter...
 
Je suis abasourdi par autant de contenu d'une telle qualité.
 
Je me rend compte que nous faisons vraiment une équipe, et c'est
 
important pour moi, car je suis persuadé qu'on ne fait rien de "très
 
très bon" seul, même une nav en solitaire.
 
Je n'osais, même dans mes plus beaux rêves, espérer un tel "team".
 
Je crois qu' on peut le dire: "vous faites la Longue Route avec moi..."
 
Encore merci à vous tous...  bonnes vacances, on se revoit bientôt,
 
après la rentrée....je vous embrasse très, très fort...et n'oubliez pas...
 
Soyez curieux de tout...
 
Nous, les grands (enfants), nous allons sûrement continuer à nous
 
croiser sur le blog, pendant les grandes vacances,  qui, s'il fonctionnera
 
au ralenti, n'en sera pas pour autant figé: évolutions technique de Martin,
 
"coups de gueule" et autres considérations y seront consignées par
 
Michèle (la maîtresse) ou moi même.
 
Sait Exupéry dit de la Terre: "Nous n'héritons pas de la Terre, nous
 
l'empruntons à nos enfants",
 
Il en va de même avec le blog, nous n'en héritons pas, mais nous leur
 
empruntons en attendant la rentrée...
 
A bientôt donc... Et merci encore à vous tous d'être à nos cotés... 
 
Un énorme MERCI "majuscule" à Michele, le grand chef d'orchestre
 
de tout ça... "la maîtresse en or".....                           
 
                                        MANU

SAMEDI 1er JUILLET 2017/ 36°37N. 003°37W/ 248M

Ces 2 derniers jours,c'est la pétole, les 40 derniers milles sont faits

au moteur.

Bientôt le vent va rentrer fort de l'Est.

Le ciel est ras, pas un nuage, juste une petite brume de beau temps qui

flotte sur la mer...

A minuit TU, soit 2H du matin, je suis au quai d'accueil de la marina

d'Almerimar...

Au 39em jour, la transat est "bouclée".

Le reste est du cabotage...(à ne pas négliger)....

Mais, si on est fatigué, on s'arrête dormir...

Je sombre dans ma bannette...

VENDREDI 30 JUIN 2017
Alentours de 19H TU, le détroit est dans le sillage, le courant était avec
nous, la Méditerranée nous a carrément avalé.
C'est toujours étonnant de passer entre deux continents...je me sens un
peu comme un arbitre juste au début d'un combat  de boxe. "à ma droite...
l'Afrique!..(tonnerre d'applaudissement), à ma gauche...l'Europe...
(tonnerre d'applaudissements)..."
Deux continents si différents et si proches... quelques milles...
Quelque milles suffisants pour changer la donne. A quelques milles près on
a des religions différentes, d'autres  coutumes...une culture différente...
je suis crevé, la nuit et la journée d'hier ont été dures. Beaucoup de vent
entre cap St Vincent et l'entrée du détroit, avec des courants bizarres  un
peu partout. Tout ça peu, par moments, faire une mer assez "spéciale". Le
trafic est terrible, il ne vaut mieux pas regarder l'AIS, qui est illisible
d'ailleurs, tant il y a de bateaux autour de moi... mais je sais qu'ici
tout le monde veille...j'espère....
La nuit de Jeudi à Vendredi est passée avec mes copains les cargos, je ne
me suis pas dégagé assez tôt du rail, qui débordait pas mal...ne pas
dormir...ne pas dormir...
Au petit matin, Martin est toujours en un seul morceau, je suis content.
Fatigué mais content...je suis en Méditerranée...
Je décide de ne pas trop en demander, les Dieux ont été bienveillants avec
moi  jusqu'à présent, je fais route vers Almerimar. Je devrais y être cette
nuit...dormir...dormir...

TRANSAT 2017                               (journal de bord)

JEUDI 29 JUIN 2017/

J36/ 36°52N. 008°17W/ 130M/ 118°ET 113°

Au petit matin on voit le phare de st Vincent, on rentre entre les deux
continents . au bout c'est ""le Detroit"...
Je ne vais avoir beaucoup de temps à moi ces deux prochains jours...
Une fois le détroit passé, je consignerais tout dans le journal de
bord...trop de boulot maintenant....il y a trop d'acier sur la Mer par
ici...

TRANSAT 2017                               (journal de bord)

MERCREDI 28 JUIN 2017

/J 35/ 37°43N. 10°41W/ 123M/ 126°

Ca marche bien, on commence à voir des cargos.

Je serai sûrement au cap Sao Vicente vers 3H du matin...

La nuit va-t être longue.

En effet vers 2H du matin, je commence à être envahi par les

bateaux...Puis au bout d'un moment, je suis encerclé. 

Mais aucunes routes de collision.

Je  passe à travers sans rien faire...mais sans dormir. 

Je rejoins vite la zone côtière.

Le vent est portant, on marche bien

Le canal de Portimao et le golfe de Cadiz sont devant l'étrave...

Au bout l'"estrecho"..

Gibraltar...Demain soir peut être, c'est un endroit où on ne sait jamais

comment cela va se passer...Affaire à suivre...

TRANSAT 2017                               (journal de bord)
TRANSAT 2017                               (journal de bord)

MARDI 27 JUIN 2017/

J 34/ 38°56N. 12°47W/ 87M/ 101°

Fin de matinée le vent se lève, du secteur ouest, ça a l'air

d'être sérieux. Mais cela ne sauvera pas la journée (je fais le

point à 14H00 TU).

On marche au 130° à 5/6 nds...Cabo Sao Vicente nous voila !..

C'est le soir, je vais a l'avant ferler serré la trinquette.

La nuit est tombée... je manœuvre sans lumière.

Pas de lune ou très peu, mais la nuit est claire, j'aime ce noir,

on y voit  bien. Je n'ai pas allumé les feux...

Mes yeux ne sont pas gênés par une autre lumière que celle de la

nuit...Martin galope au grand largue...tout  est vrai, tout est

juste...C'est sûr: "je suis au bon endroit, au bon moment..."

Fin de nuit, un grain nous rattrape, cric!..crac!..

La GV avale deux ris, sans résistance sans changer de cap...

Une belle manœuvre...élégante et efficace...la journée commence

bien...


 

TRANSAT 2017                               (journal de bord)

LUNDI 26 JUIN 2017/

J34/39°14N. 14°36W/66M/ 100°
Journée égale à celle d'hier, c'est mou, on arrive à avancer un peu...

Nuageux... des gros cumulonimbus se baladent, ils n'ont pas l'air trop

décidé, ils semblent perdus, je ne peux rien faire pour eux...les goinfres

dévorent tout l'air qu'il y a autour...ma part aussi. Je ne peux que les

regarder faire en espérant qu'une fois rassasiés, ils s'en iront vers

d'autres cieux.

Le festin ne finira qu'à la nuit tombée. Une petite brise glisse sur l'eau,

je la ramasse dans mes voiles, comme autant de miettes tombées

de la table du banquet...ça nous poussera toute la nuit...tout doucement...

Soudain le sondeur marque 40 mètres, 38.5, 37, 41,puis rien...quelques

secondes...ça redémarre, dans les 20 mètres cette fois, il y a plus de

3000 mètres ici, Je pense à un gros animal marin , cachalot...ou bien.

..calmar géant, ou, pourquoi pas!  poulpe géant!....je cours consulter

les livres du bord...inquiet...puis je finis par trouver: "poulpe à la gallega"

  faire revenir de l'ail.......etc...ouf !.. la recette est complète!

Puis, plus rien au sondeur...bof tant pis de toute façons, je ne suis

pas trop "fan" de poulpe, et comme on risque pas de tomber sur

une merguez géante, je ne suis pas trop déçu...

 

TRANSAT 2017                               (journal de bord)

DIMANCHE 25 JUIN 2017/

J 32/39°26N. 15°59W/  87.3M/ 92°


Mais les affaires ne reprennent pas longtemps , car ça tombe

immédiatement...ça commence à faire...

On "gratte" un peu la journée, puis le soir c'est pire...0 vent.

J'affale pour la nuit... dégoûté....

Cela fait plusieurs fois que je me traîne à grand peine vers une

zone où ,du vent est prévu, et quand j'y arrive , la prévision a changée...

Enfin, on a pas le choix....

Le matin c'est pareil...puis un courant d'air, furtif....envoyer, affaler à

nouveau....

Les voiles s'abîment à battre dans le calme complet ou quant il n'y a

pas assez de vent, il faut des voiles plus légères que je n'ai pas (plus).

C'est toujours couvert...

Ce matin grand ménage, c'est bon pour le moral, comme dit un vieux

proverbe Franco-Latin "mens sana dans un bateau sano"....
 

SAMEDI 24 JUIN 2017

/ J 31/ 39°29N . 17°52W/ 75.4

On marchotte vers l'Est toute la journée, avec tout dessus.

Il fait beau, c'est les vacances...et à ce train là, c'est même les grandes

vacances.

Le soir le vent est plus portant...ça "bricole", la nuit passe comme

ça...ça se couvre un peu.

Juste au moment où le héros de mon livre va mettre la main sur le méchant

qui depuis le début du bouquin "fait rien qu'à embêter tout le monde", il

faut que j'aille changer de cap, tout ça manque trop de Sud, la Bretagne

sera pour une autre fois.

 Pas moyen d'être tranquille ici!..

Au matin, ça se précise, j'envoie la jumelle au vent. On est gd largue les

60m²(il en manquerait bien quelques uns) nous tire relativement bien à

6nds. Les affaires reprennent!..

On amorce tout doucement la descente (en latitude, bien sur!)  vers Sao

Vincente.

C'est tout couvert, ça crachine...adieu le Club-Med.

Il faut remettre les vêtements de pluie...

VENDREDI 23 JUIN /

J30/ 30°38N . 19°29W/35.8M/ 105°

On fait du prés au SE , puis petit à petit le vent adonne. On arrive,

en fin d'après-midi, a faire à peu près de l'Est a 3/3.5 nds. Cela devrait

durer...

20H30 On croise un voilier assez loin au Nord, il fait routresur les

Açores. Je pense qu'il vient du Nord de l'Espagne ou de France. Pas de

contact radio.

Peu de temps, après deux cargos, c'est la foule!

Gibraltar déverse tous ses navires dans l'Atlantique. Plus on s'avance,

plus le flux sera concentré...

05H30 Pris un ris dans la GV, elle est un peu vieille et commence à être

trop creuse pour faire du bon prés. Il faut dire qu'elle connait déjà bien

la route...

On est sur la cap, toujours Est pour l'instant, après demain surement, on

plongera vers Soa Vicente...(cap Saint Vincent)

TRANSAT 2017                               (journal de bord)

JEUDI 22 JUIN 2017/

39°47N. 20°14W/ J29/ DP:55M/ 89°

La journée d'hier a été petite, je crois que celle d'aujourd'hui

sera pire. La mer est un vrai miroir.

Aucune ride..

Je suis assis dehors, je regarde l'océan...Je pense à ce gardien

de phare devenu fou, dans une nouvelle de Kippling, et qui ne voulait

plus que les steamers passent dans son détroit...: ils rayaient la mer...


Le temps passe comme ça, poussé par le moteur, on raye la mer....

Le vent devrait revenir demain soir.

Fin d'après midi, la mécanique est arrêtée, la fin de la journée et la nuit

se marient mal avec le bruit du moteur...

Pas un gramme d'air.

Emmitouflé dans le silence, je suis là, hypnotisé, une drisse tape tout


doucement sur le mât comme pour me rappeler que le temps ne s'est

pas complètement arrêté. Le ciel est clair, et les étoiles se lèvent sur

l'horizon, laissant croire à de lointains navires faisant route vers le

ciel...

L'aube est là, les étoiles s'évanouissent devant tant de beauté...

le Soleil renaît...  la Vie nous inonde à nouveau...

Puis quelques rides...un petit courant d'air...les voiles sont renvoyées...

Martin se déhale...

Pas vite et pas dans la bonne direction... mais on y va quand même....

TRANSAT 2017                               (journal de bord)

MERCREDI 21 JUIN 2017
Toute la journée est très molle, on se déhale 2 nds.

Le courant nous aide...

Je ne pouvais pas éviter cette "bulle". En fait, je pensai la passer

avec un tout petit minimum d'air, mais là....y'a vraiment rien...

Et toujours ce manque de voiles de petit temps.

Le soir vers 21H, j'affale tout, On verra demain...

Au petit matin, c'est exactement pareil.

On va faire faire un peu d'exercice au moteur, broummm...

ça marche!.. le "tourne broche" est en route.
 

Personne...je suis seul sur des centaines de kilomètres carrés,

cela m'étonne toujours...

Le Soleil est là lui, tout neuf de sa nuit nomade....il fait bon au

Soleil...
 

MARDI 20 JUIN 2017/

J26/39°47N. 23°39W/ DP: 113M/ 88°

Journée tranquille, je lis beaucoup, tout un coté de Barjavel

que je ne connaissais pas, des nouvelles...

Mes petites graines produisent... je n'ai jamais autant mangé

de salade.

Les oeufs ne me manquent pas, je crois même que cela me va

très bien de ne pas en manger, je n'y croyais pas trop...

peut-être suis-je en route vers un ascétisme forcené....

genre:

- "Manu tu veux manger avec nous?

- Non merci, j'ai déja mangé... la semaine dèrniere"

Non j'arrête de penser à ça, je me fais du mal... après je fais des

cauchemars.

21H le vent refuse un peu, je rentre la "jumelle" au vent, j'envoie

la GV je voudrais rester au cap 80°/ 90°.

Je veux arriver sur les Alizés Portugais avec de l'eau a courir sous le vent,

ne pas avoir à les serrer de trop près...

On trottine comme ça toute la nuit. On fait des zigzags...

Tout va bien, ce sera "grassee mat" pour moi. (un peu de sommeil à

récupérer)

Ce matin il fait beau... il n'y a pas beaucoup d'êtres humains par ici...

je pense à plein d'endroits où ça s'agite, ça s'énèrve...ici c'est pas le

cas...je suis bien...

Pourtant j'ai besoin de rencontrer du monde, j'aime ça.

Un paysage magnifique, un beau site, ne suffit pas a me combler.

Mes voyages sont essentiellement Humains.

Cela me demande énormément plus de temps, le voyage éclair

n'est pas fait pour moi, 15 jours ici, 3 semaines là-bas...

je ne sais pas faire.

Alors plutôt que d'accomoder mes voyages à ma Vie, J'ai

fait l'inverse, j'ai organisé ma Vie autour de mes voyages...

un Vrai choix ...

"Chaque personne est un choix absolu de soi"   JP Sartre

TRANSAT 2017                               (journal de bord)


LUNDI 19 JUIN 2017/

J25/ 39°44N. 26°06W/ 115M/ 96°

Vers 12H TU, je renvoie la GV au 3ème ris, on repart à 5/6 nds.

On reste comme ça toute la journée . On avance correctement

sans l'ombre d'un effort.... C'est étonnant comme quelques fois

on marche  correctement avec très peu de toile...vacances pour

tout le monde. On fera la journée quand même...

(au moins le minimum syndical)!

Au petit matin, on passe aux voiles d'avant jumelles...

Le soleil est revenu...

Hier dans la journée, on a croisé un pétrolier sans AIS..!!

Peut-être en cours d'entretien ou en panne...je pense à quelque

chose comme ça, car son radar longue portée était allumé et j'ai pu,

grâce au détecteur de radars, le repérer de loin...

Ce bon vieux "MERVEILLE",a toujours sa place à bord.

Il est, à mon avis, le complément indispensable de l'AIS....

DIMANCHE 18 JUIN 2017/

39°56N.28°34W/ DP: 102M/ 93°

Le vent continue de monter...2ris, puis la voile d'avant est arisée aussi.


C'est au tour du 3eme ris dans la GV...qui est bientôt affalé..

On  va à 6 nds tranquillement...Il n'y'a plus qu'à aller se coucher.

On est au travers, la mer se forme, pas trop creuse mais nerveuse,

Il n'y a pourtant pas de coup de vent prévu, les gribs (la météo)

donnaient 20nds, c'est vrai qu'il faut toujours en rajouter.

Donc ambiance "tout petit  coup de vent", mais les rafales sont fortes,

et la mer du travers nous secoue, les vagues veulent absolument

monter à bord"... je laisse porter quelquesdegrés.

Il pleut toujours.

J'ai fait le tour du pont; pas d'escargots... demain, pas de

cargolade.

La cargolade est une grillade d'esgargots accomodée de lard fondus ,

aiïoli aussi, selon les grands mères de chacuns.

Tout ça en pays Catalan bien sür... Le rugbypède (le Catalan,

c'est pour éviter la répétition) en est friand et, quant il ne court pas

derrière un ballon ovale et capricieux, il ingurgite une quantité

impressionante des ces petits animaux!


. Un pays où pour se présenter, on doit donner le nom du club

de rugby  dans lequel on jouait "quand on etait jeune".


-Ho, Pierro.... viens!

-(à l'autre à coté) tu connais Pierro!?..

-(l'autre)...bfff...je crois pas...

- mais si tu le connais: il était deuxieme ligne à la "côte catalane"!

- (l'autre) ha...oui ...Pierro...que sa soeur.....bla bla..(ça y est c'est

parti!).

Je ne suis pas né en Catalogne,  je n'aime pas les escargots, et je

n'ai jamais joué au rugby... et bien, ils ne m'ont  pas reconduit à la

frontière... et je vis bien avec mes amis Catalans et beaucoup  savent

qu'en matière Humaine,  il n'y a jamais de  pièces rapportées,

uniquement des valeurs ajoutés....

Comme quoi  on peut "être nait quelque part" sans être forcément

"un imbécile heureux". (ref: G.Brassens)

Sinon, à part ça... j'aurais aimé rester sur le quarantième, mais c'était

juste un  caprice, une petite coquetterie (et puis ça me permettait de

contourner une tâche de café sur la carte) ... Vers la fin de la nuit, on

est à 4 nds, je laisse comme ça, les rafales sont toujous assez

violentes... ça tombe bien, je ne suis pas pressé  d'arriver....

SAMEDI 17 JUIN 2017/

J24/ 40°02N.30°47W/DP:121M/ 87°

A l'aube je lâche un ris, puis un autre un peu plus tard...

La journée se passe au petit largue (2 ris sont repris), ça marche

pas mal, 5/6nds. Le vent est régulier, en force et en direction.

Je n'ai  pas grand chose à faire...Cela dure toute la journée,

qui est belle...

La nuit, ça continue, tout bien...et toujours super couvert.

Si ça tient on fera une bonne journée. Mais le vent tombe,

les voiles battent...dommage c'était bien parti...il pleut à torrent...
 

J'affale la voile d'avant, GV bordée plate, et on attend...dormir.....

10H00 TU je remets en route, ça monte doucement, puis 1 ris dans

la GV. Il pleut toujours....

TRANSAT 2017                               (journal de bord)

VENDREDI 16 JUIN 2017/

J23/ 39°56N.33°27W/ DP:142M/ 72°

Ce matin, j'ai eu les "petits mots" des enfants, c'est une vraie potion

magique... Dans la Vie , "le plus dur est de ne pas devenir un adulte" .

St Exupery (il me semble)...tout est dit....

On est à une centaine de milles de Flores, une très jolie île des Açores.

Faial n'est qu'à 240M environs. Je pense une dernière fois  à tous les

copains qui sont en escale là bas...un bien bel endroit de rencontres.

Ca avance bien, on ne fera sûrement pas une aussi belle traite qu'hier

et cette nuit, mais ça va, toujours sans forcer...

Il fait beau toute la journée, alors que les nuit sont très nuageuses,

c'est pratiquement de la bruine... J'ai remarqué ça depuis quelques

jours...La nuit suit son cours, un ris est pris.

Au petit jour il est relâché...( c'était pas lui, il avait rien fait)

Je prend des ris, j'en lâche, je tangonne, j'endraille une autre

voile....

Le temps passe, des rituels s'installent, s'imposent d'eux même,

sans que je ne les vois arriver. Tout un monde se fabrique, se crée,

autour de moi. Les priorités se mesurent entre elles, se disputent leur

prépondérance...le tangon tribord a moins bon caractère que le babord,

la poulie  avant gauche du régul  se plaint sans arrêt, elle geint à la

moindre occasion....."Objets inanimés... avez vous donc une âme?"

 

JEUDI 15 JUIN2017/

39°14N. 36°19W/ DP: 106M/ 59°

Ca se confirme, on passera au N de Flores, donc de tout l'archipel.

On ne passera pas à Faial,  on ne boira pas un coup avec les copains...

et je ne passerai pas non plus à Pico voir mes amis. 

C'était prévu comme ça, mais cela me rend un peu triste...

Surtout pour mes amis de Pico..

J'aime beaucoup les Açores, ce sont de très belles iîes, et les gens

y sont étonnamment gentils. Le temps ne fait que les effleurer, et pour moi

le moindre arrêt se sanctionne facilement par un mois d'escale...

Mes amis de Pico y sont arrivés en bateau, et n'en sont jamais repartis... 

Ce  sont les risques du voyage.

Fin d'après midi le vent tourne un peu, il prend un peu plus de sud.

On passe grand largue, presque travers...ça marche bien.

Dans la nuit je prend le deuxième ris...les grains rodent et on est un peu

limite. on est à peu près à 6nds.

Petit matin...il fait gris...je reste dans ma bannette, tout ça a l'air de

bien fonctionner sans moi...je vais téléphoner à la réception leur dire que

je prendrai le petit déjeuner dans la chambre....

TRANSAT 2017                               (journal de bord)

MERCREDI 14 JUIN 2017/ J21/ 39°17N. 36°12W/ DP:106M/59°

Pas trop de vent on fera une journée moyenne, comme hier.

Manoeuvres..essayer d'envoyer le maximum de toile..

Puis vent sympa, on sauvera la journée.

La nuit se passe vent arrière ...tout va bien.

Les jours passent, j'ai l'impression d'être seul sur la planète...

je n'ai pas vu de cargos depuis un moment....

On devrait arriver dans des zones plus fréquentées, 

dans les 300M des Açores...peut être un peu tôt.

J'ai surlélevé mon feu blanc arrière, le régul le masquait à certaines

allures.

La météo me dit, (pour l'instant) qu'il faut passer au nord de l'archipel,

à une soixantaine de milles...on verra si cela se confirme.

TRANSAT 2017                               (journal de bord)

MARDI 13 JUIN 2017/J20/ 38°06N/40°27W/ 100M/ 61°

On avance... Puis, ça se casse la figure...bon..

Ca redémarre...ça trottine, ça galope ça re-trottine...ainsi de

suite.

On passe vent arriere, trinquette jumelles...ça galope facile.

Le vent arrière est une allure instable et pas trop performante. Mais

je ne marche pas plus vite au gd largue, ou du moins, je ne récupère

pas le surplus de route à parcourir. J'ai  du donc régler ce problème.

Une  deuxieme voile d'avant à l'identique de celle dite:"solent de

croisière",que j'appelle "voile d'avant", est gréée sur le 2ème étai,

les deux sont tangonées, et voila ça roule  je peux lâcher la bride,

l'allure est très stable et très confortable...

Ce plomb à été transformé en or...

Transformer le plomb en or...l'oeuvre de toute une vie d'alchimiste

Transformer la "Vache qui rit" en Roquefort des caves deBaragniaudes..

L'oeuvre de toute une vie de marin... la barre est beaucoup

plus haute!..

Tout est dans le mental...personnellement, sur le "coup" du Roquefort, je

n'y arrive pas....

Pourtant j'avance... Pas plus tard que ce matin j'ai mangé un rizotto

aux champignons et tomate....un délice....

Recette: je passe sur le fait de vider une boîte de sauce forestiere de

chez notre discounter préféré, sur un reste de riz cuit la veille...

tout se passe en suite.

Mon auge pourvue, je m'asseois devant, (la position du lotus n'est pas

indispensable), et, c'est là qu'intervient le mental...je me concentre.....

cuillère dans la main tribord....ça y est...j'y suis...

Je suis chez mes amis, dans les Cévennes, Pat cuisine depuis ce matin,

un adepte du "slow cooking",  je dirais même du "cooking toute la

journée". Le temps passe, différentes  effluves me taquinent...

Le rizotto finit par être servi...

Le rizotto de Pat est une oeuvre majeure...un bouquet final de saveurs,

élaboré dans de les règles de l'art régional, qu'il maîtrise complètement,

c'est normal...il est Ecossais...Le repas se passe... ces champignons

cueillis la veilles sont délicieux . La bouilloire est déja sur sur le

feu, l'eau chaude servira à la préparation du repas de ce soir...elle

siffle... siffle.....retour sur Mer.....

Catastrophe! je vais louper le dessert!... un cargo dans la zone d'alarme

de l'AIS...ça va, ça va...j'arrive...Je finirai ce qu'il reste dans mon assiette

ce soir... pour l'instant le rizotto de Pat m'a bien calé...

(au passage on considèrera les effets pervers de l'électronique à bord!...)

TRANSAT 2017                               (journal de bord)

LUNDI 12 JUIN 201

J19/  37°18/42°18/DP:70M/075°

Dans la matinée le vent revient, aux environs du sud, on remet en route

à 2.5/3 nds. GV plus VD'AVant tangonnée+trinquette sous le vent...
 Milieu de matinée, le vent forcit un peu ...on file env 5nds.
La  nuit ça continue  6/7nds, souvent plus, peut être une journée potable
en vue...
Dans le milieu de la nuit, je renvoie la trinquette que j'avais affalée
pour aller dormir un moment....ça  marche...puis ça faiblit un peu...on est
encore à 6nds ...c'est bon.

DIMANCHE 11 JUIN 2017/

J18/ 37°01N. 43°43W/ 87M/ 40°
On avance un peu dans la journée, vent arrière.

Bruine, pluie, grisaille....on sent bien les 14° de latitude de différence.

La nuit,  pas le moindre petit courant d'air. Je pousse un peu au

moteur, je ne veux pas passer l'été ici...

Le ciel se dégage. C'est fou comment le ciel peut changer en si peu

de temps.  Mais ce sera brouillard, ou brume plutôt, au menu de ce soir...


Petit matin...rien...La météo annonce du SW 14nds...peut être un peu plus

tard ...en attendant il y a du soleil....comme on a la Mer...wait and

sea..

.SAMEDI 10 JUIN 2017/

  J17/  35°54N/44°52W/DP:50.8nms/71°

La journée d'hier n'a pas été terrible, on fera mieux aujourd'hui,  ou

moins mal....

Très calme la journée...on "trottine" un peu la nuit....beaucoup de

manoeuvres le vent change souvent de direction et je suis toujours en

limite de panne.... empannage et re-empannage...etc...

Ca  se couvre.

Au petit jour j'ai mis une balancine de tangon en plus, pour pouvoir

empanner plus facilement avec deux tangons.

J'aime bien bricoler au petit matin. Le soleil se lève, c'est comme si on

prenait le petit dej ensemble...je rêve qu'un matin  il me conte son

voyage de la nuit, les iles tropicales, les montagnes de l'Himalaya,

timides et rougissantes à son premier regard, le lion qui s'étire dans

la savane, l'antilope pas loin mais pas encore inquiète, le lever de

l'astre Roi est une trêve...peut-être un jour me racontera-t-il tout ça....

Alors... je suis là... tous les matins....

VENDREDI 9 JUIN 2017 / 35°38N / 45°52W / DP:102MNS / 81°

RAS. journée au prés, avec de moins en moins de vent.

La nuit est la même...

Au petit matin c'est la pétole, j'en profite pour changer les points de

ragages sur les drosses du régul, recule le point de tire sur la barre de

ces mêmes drosses...explorer, chercher le "mieux" qui, c'est vrai, est

quelques fois l'ennemi du bien...

Un petit projet de courant d'air du sud se dessine,  et "en chemin

Martin",je renvoie tout...2.5 nds gd largue...c'est mieux que rien...

Cartographie aujourd'hui par Nolan

Cartographie aujourd'hui par Nolan

JEUDI 8 JUIN 2017/J15/

DP:145NMS/058°/ 35°24N/47°55W

La voile d'avant arisée et tangonée, Martin file vent arrière toute la

matinée.

Puis le front passe, grains et re-grains,  le vent toune rapidement dans

le secteur nord, laissant une mer chaotique. Il faut continuer au prés...

dans des airs incertains  en force autant qu'en direction.

Toujous 2 ris dans la GV et l'avant arisé aussi...

La route se cale au 80/90° en attendant,  c'est pas mal. On pourrait

faire mieux mais ça cogne dur...ça ne mérite pas ce mauvais traitement.

Au matin le ciel s'est en parti dégagé toujours au prés, le cap est

meilleur env 70°,  plus de grimaces dans le ciel ...l'air est frais, très

frais quand on vient des tropiques ....16.5°!.....ça refroidit...

Cartographie aujourd'hui par Ismaël et Nolan

Cartographie aujourd'hui par Ismaël et Nolan

Mercredi 7 JUIN 2017  J14 
 DP: 121NMS   34°08N / 50°25W
Vent arriere toute le journée, puis l'aprés midi ça monte, le bord
inférieur de la dépression est au rendez vous.
Bientôt il ne reste plus que la voile d'avant arisée (env 11m carrés).
Martin galope entre 8 et 9nds au vent arrière...
Puis la mer se forme.. ambiance petit coup de vent, 30/35 nds.
La nut est malgré tout très confortable.
Au petit matin la Mer est magnifique, difficile de ne plus la regarder...
Des trains de  grosses vagues (pas dangereuses) passent sous la coque,
Martin, au galop, la bride sur le cou,  les maîtrise, les monte, les
descend, les esquive...
je ne crois pas que cela puisse grossir encore ,
tout devrait finir ce soir......

 

MARDI 06 JUIN 2017 

J13   33°05N / 52°28W    DP:52,5NMS / 359°

Après midi, 1 ris dans la GV.

20H TU, ça marche bien env 6nds, vent est SE 15nds,

Il devrait abattre jusqu'au SW par le Sud   pour demain soir.

15/20nds

04H15 tangonné la voile d"avant V: entre 5 et6 nds cap: +-60°

06H00 TU  ris largué

On marche bien toute la nuit

Petite "ronde" au lever du jour..

Petit café.....HE!....t' en veux un?.....

ce régulateur est vraiment économe, pas d'éléctricité, pas de café......

parle pas beaucoup non plus....m'enfin tant pis....

Je le boirai seul.


LUNDI 05 JUIN 2017   J12   

32°13N / 52°27W   DP: 89.8 NMS / 58

Microbrise toute la journée, belle...rien à voir avec la nuit passée.

Le vent vient juste de là où je veux aller, et on dirait qu'il y a du

courant contraire...tout me résiste! 

Je n'arrive même pas à faire du Nord

...en fait, ça tournicote...un coup du 345° puis  du005°, puis

à nouveau 330°....le tout à 2.5nds...le régulateur s'occupe de ça,

c'est son boulot!...
La nuit est la même, cela me permet de dormir tranquillement

(5H+2H).

Au matin, content de ne pas avoir été coupé en deux par un cargo

qui roulerait sans AIS ni radar,(on peut imaginer que ça existe) ,

j'arrose mon jardin, je tourne une page du calendrier des enfants....

une autre journée commence.....

TRANSAT 2017                               (journal de bord)

DIMANCHE 04 JUIN 2017   J11
31°26N / 53°56W  DP:110 / 49°

Petit air toute la journée qui nous abandonne le soir .

Les grains s'enchaînent. Entre deux pas de vent, et il pleut...

La nuits'annonce pas terrible ...Le vent tourne en rond, et après

  moultes empannages (tangon et tout et tout...) et avoir virer autant

de fois, j'affale tout. Cela fait plusieurs heures que je manoeuvre sous

la pluie.... je vais dormir ce qu'il reste de la nuit, ça porte conseil il

parait....

Le lever du jour est propre, je remets en route. Le vent n'est pas décidé

quant à la direction qu'il doit prendre....ça tombe bien, moi non plus...

je retourne boire  mon café...

TRANSAT 2017                               (journal de bord)
SAMEDI 03 JUIN 2017  10em JOUR
30°14N / 55°32W   DP: 62.8 nms/50°
Belle journée, au portant avec de moments un peu mous,
mais je suis content, c'est mieux que les derniers jours.
Ca tient toute la journée. Qui est superbe...
On croise pas mal de "galères portugaises" leur vrai nom serait
argonaute, je ne suis pas sûr. Ce sont de toutes petites méduses
flottantes qui ont la particularité d'utiliser une voile qui se dresse  sur
leur dos. J'en ai évité pas mal ce matin, ne voulant pas perturber ce
qu'il me semblait être une régate très sérieuse..
Rien de spécial,  au lever du jour, j'ai rehaussé le point d'amure de la
GV pour que les renforts (prévus à cet effet) portent sur la barre de
flèche.
On marche encore 4,5 nds. Je n'ai pas de voiles de petit temps...
je fais sans...

 

VENDREDI 2 JUIN 2017


29°34N/56°28W   DP: 60.4 NMS / 072°


La journée se passe au moteur, le calme est on ne peut plus plat.

Le vent reviendra demain, en attendant le moteur ronronne.

Lui aussi à son mot à dire dans cette traversée.

Ils sont toujours "les oubliés" de service.

Peut être est-ce pour cela qu'ils nous font quelques petites "crasses"...

ils s'automutilent pour dire qu'ils existent...

Impelers défectueux, alternateurs récalcitrants, artères de gasoil

bouchées (surtout les moteurs qui fument), sont autant d'appels au

secours que nous ne traitons QUE mécaniquement.

Quand notre moteur ne veut plus absober de gasoil (fréquent),,,,

est ce pas une grève de la faim?

et ces petites fuites d'eau ne sont-elles pas des larmes de chagrins....?

Notre oeil peut s'humidifier à la vue d'une belle voile bien gonflée,

d'un spi nous déhalant dans le petit temps, mais, lui, le moteur....reste le

"vilain petit canard", le mal aimé.....

Aussi ,  un jour, las de cette vie transparente, médiocre malgré lui,

il commet l' irréparable, c'en est trop....

La mort dans l'arbre, ne pouvant plus supporter cette mauvaise

distribution de l'amour, la sienne cesse de fonctionner....

la soupape meurtrière a traversé le piston...et, dans un râle suprême,

il entend les dernieres invectives de l'équipage.......pourtant,  lui.. il les aimait

tellement.....

Le soir le vent revient, les voiles se gonfflent à nouveau.

J'éteind lemoteur, j'ouvre le capot...il est là...tout chaud.

Besoin de quelque chose?..je lui fais un gros sourire ...

Je referme à double tour...mon moteur est en prison...

Suivi cartographie réalisé par Nolan et Mathéo à partir des points GPS envoyés par Manu

Suivi cartographie réalisé par Nolan et Mathéo à partir des points GPS envoyés par Manu

JEUDI 1 JUIN 2017  1) 28°47N/58°23W   2)29°16N/57°34W

DP: 51.8 + 46.2 = 98 nms

Un peu d'air toute la journée, mais le soir la  petite brise s'arrête net...

Calme plat...toute la nuit. J'affale les voiles et.....j'attends.

 La nuit passe....On verra demain...

MERCREDI 31 mai 2017  28°06N/58°50W       DP: 81.4/003°

On dirait que les dieux sont avec nous, le vent tient, mieux que

prévu...Toute la journée... On continue à faire du N, NE, on ne sait

jamais...

Les jours passent....Vite? Doucement?...

Je ne sais pas...

Le vaisseau du temps m' emmène, je ne fais pas de résistance,

Je me laisse emporter.....

Je suis bien ici.

Depuis cette nuit on fait route directe sur les Açores,

au  65°/70°  à4.5/5 nds.

Pas beaucoup de croisement (avec d'autres bateau), c'est vraie

que la Mer est grande....

MARDI 30 MAI 2017   DP 61.1 /CAP40°
Au matin, le vent se lève une petite brise NW de 10 nds

me tire à 4nds vers le Nord . C'est bon signe...

J'attends beaucoup de la météo de demain car il y  aura

"option obligatoire", (les absents seront éliminés)...

Je ne veux pas m'enfermer dans l'anticyclone.

Une bretelle de dégagement a l'air de se profiler,

mais ici la signalétique laisse à désirer, et mon GPS refuse

obstinément de me parler, genre: "à la prochaine sortie serrez a droite

puis prenez la direction Açores nord"...alors......

Le temps change, le ciel est plus nuageux, on va bientôt changer de

système...

La nuit arrive, je ressors des habits plus chauds, pas beaucoup

plus chauds, mais les manches longues sont bienvenues, un caleçon

le soir...

On vient des tropiques, il faut réapprivoiser les températures locales.

La brise tient toute la nuit.

Au NE, le ciel s'éclaircit ,l'aube est là...le soleil doit se hisser au

dessus de quelque nuages gris pour nous sourire....

"Ronde" de surveillance du matériel: ridoirs, goupilles, poulies,

textile raguage des voiles...etc...,

Tout va bien...je peux aller boire mon café....

 

LUNDI 29 MAI 2017  25°59N / 59°37W       DP: 78.7NMS


La journée passe...  toujours autour de 3 ou 3,5 nds..

Fin d'après midi, plus de vent, j'attends , de temps en temps une petite

pointe à 2nds...

Soirée: pareil....ça y est , on y est .

Les calmes sont la spécialité du coin.

La météo ne me propose pas vraiment d'alternatives. 

J'aviserai avec le fichier  de demain...Je n'ai pas envie de

"faire du moteur".

La nuit est aussi calme....un petit courant d'air.. je tangonne la voile

d'avant, je veux faire encore du nord,  ça avance un tout petit peu, les

voiles battent, je ne veux pas qu'elles s'abiment....

elles portent à nouveau.La nuit s'annonce fatigante....

Dans le nord une petite dépression passe, trop haute...

c"est moi qui suis trop bas.

La prochaine, peut être .... sera-elle assez basse pour me

cueillir au passage?...

 

TRANSAT 2017                               (journal de bord)

DIMANCHE 28 05 2017         

  24°55N  60°28W   DP 60.6 NMS  CAP3°

C'est tout doux, on entend juste les poulies du régulateur qui se

plaignent de la chaleur, un petit arrosage à l'eau de mer les calme pour

un moment, le clapotis le long de la coque reprend le dessus.

Une rythmique un peu lourde entre en mesure, soutenue par trois

tintements de drisses sur le mât puis la rythmique  cesse alors que 

le choeur des poulies reprend....une vraie symphonie...

Je passe beaucoup de temps à lire, de la SF des années 50/60 , Asimov,

Barjavel.

J'ai mis en fonction l'hydrogénérateur, il est plus productif que

l'éolienne dans le petit temps, même si je n'ai pas de grosse

consommation électrique, j'ai juste une batterie de 100A pour

les servitudes, largement suffisant, mais il faut quand même

la recharger.

J'avance toujours aux environs de  3 nds ....lentement mais sûrement...
.

27 05 2017 Samedi


10H00  23°55N  60°32W  DP 101 nms    cap: 000°/020°


J'ai réparé mon solent , un serre câble au bon endroit , bien protégé ,

et c'est reparti.

On marche entre 2 et 3 nds , on ne fera pas beaucoup de route

ces jours ci, mais on avance quand même.

La journée passe tranquillement........ lecture...

A midi,  salade composée de germe de soja, alfafa, et radis, un peu de

jambon, le tout, saupoudré de parmesan et de sel  d'ail , huile d'olive,

du jus de citron.....

Je déguste ça dans le cockpit, sous le taud de soleil

spécial "on va doucement et il fait trés chaud".....

l'espace d'un instant je réinvente le "Club Med"....

sauf qu'ici la piscine est trés grande...et la

baignade n'est pas surveillée....

TRANSAT 2017                               (journal de bord)

VENDREDI 26 MAI 2017
08H00  22°19N 61°10W      DP 106 NMS
Bonne route toujours avec le F2 (pas le F3 comme j'ai dit hier). C'est une

superbe voile, radiale , un gros grammage, du 350gms, je pense, un peu

plus petite que le solent..à peine .

Je l'avais un peu oubliée, elle est d'une efficacité redoutable.

J'ai relâché un ris et , toujours avec le F2, je marche entre 4.5 et 5 nds.

Cette nuit ça faiblit, on va attaquer la partie "molle" du  parcours, une

petite partie de "saute dorsale".

Entre 100 et 110 NMS /jour est une allure de "fondeur" pour Martin.

Ne pas forcer, sans trop traîner. Bref: le milieu juste.

Apprendre à faire marcher le bateau avec une perspective de 300jrs

de navigation....sentir les voiles, le mât.

Essayer d'entendre les plaintes et les doléances, mais aussi  les  rires

et les bruits de joie de mon bateau...sentir...

JEUDI 25 MAI 2017
08H00  20°38N / 61°45W     DP 110 NMS
Le vent est un peu plus N cap: 10°, il varie  en permanence, pas de

beaucoup mais... un peu plus N.... un peu plus E...un peu plus fort...

un ris dans la GV

Ca forcit durant la journée , je prend le deuxième ris dans la GV

Il doit y avoir du courant par ici, car de temps en temps, la mer

est agitée par un petit clapot par dessus la mer du vent.

Le résultat est trés désagréable, Martin tape dans les vagues,

on a l'impression de rouler sur une route défoncée.

Aussi, avant qu'il ne fasse nuit, je vais prendre un ris dans le solent...

Surprise!  La ralingue  en inox de la voile(câble) est dessertie...

j'envoie le foc trois à  la place...j'ai de quoi réparer....

j'ai du boulot pour demain...

 08H00   18°56N  62°28W   DP(distance parcourue):63.3 NM
Le vent est toujours régulier, V 5.3   C25° ,  ça marche tranquille.

Les sargasses  s'accrochent sans arrêt dans la pale du régulateur, c'est

pénible car ça fausse sa réaction et surtout ça force sur tout le système

qui n'a pas de débrayage de sécurité grâce auquel  la pale se relèverait

sans dommage  en cas de gros effort . Une  autre mécanique plus sécurisée

est prévue pour la longue route.

Alors je fais des voltes, des petits tours complets toutes les deux ou

trois heures, sans toucher les écoutes, juste avec la barre. Ca libère

les algues....une espèce de ballet..

Dans la nuit on dirait qu'il n'y en a plus , elles sont parties ailleurs

...elles voyagent aussi...

Le vent faiblit un peu, il remonte un peu au Nord, je lâche un ris.

On marche au 10/15° à 5nds.


Une fois de plus la nuit est belle. Toutes ces étoiles me font rêver.....

peut être un jour, nous  baladerons nous, en vaisseaux à voile (solaire je

pense) au milieu de tout ces astres.  J'imagine alors les discussions:

"Salut Paulo, t'as les dernières cartes CM STELAR 93?

parce que j'ai pas la passe sud des anneaux de Saturne et y parait qu'il y a

deux ou trois astéroïdes vicelars au milieu, déja la dèrnière fois avec

Solange on s'est fait peur avec le magnétovortex du cap Srgulb sur Rigel ......"


 Flapflap  flap!!!...un poisson volant atterrit sur le pont, je le remets à

l'eau ....tout va bien...

On est  MERCREDI 24 MAI 2017...... et je suis

toujours  sur la Terre.

,MARDI 23 MAI 2017
15H Départ de Marigot, le vent est de SE 15 NDS, super conditions

pour partir.

Je tire des bord dans le canal entre Anguilla et St Martin.

Ces quelques jours à St Martin m'ont permis de régler

les derniers petits détails, mises à jour de logiciels de nav et de

communication  satellite.


Fini le sextant et les longs moments de doutes....mais fini aussi

la magie de découvrir la Terre à l'endroit où on l'attendait.

Aujourd'hui le GPS nous dit tout...c'est bien aussi....

Une grande révision du régulateur d'allure, et c'est bon...

20H,  je passe à l'est d'Anguilla, je suis tout de suite en plein Océan;

le vent est toujours régulier, un ris dans la GV à l'avant le solent,

tout va bien la nuit est belle.

CAP 30°

 
 
 
 
17 05 2017
 
4H du matin, je passe les Saintes,  j'ai deux ris dans la grand voile au
grand largue vitesse 6nds.
La journée se passe bien, le vent reste au SE , ça me va bien...
Je mange ma premiere récolte: salade de soja, luzerne, et radis,
toute  en graines germées dans des bocaux, un régal!
Je n'ai pas réussi à faire germer  les azukis, ni les lentilles corail.
Fin de matinée, j'ai passé la Guadeloupe, un peu de moteur m'a aidé à me
sortir des calmes dus au relief de l'île.
Le vent est revenu fort (25/28nds) au travers, j'ai pris un ris dans le
solent  plus deux dans la GV pour ne pas forcer la machine inutilement.
On marche quand même entre 5 et 6 nds.... nuit sans embrouilles.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mardi 16 Mai 2017 14H14
Ça y est
je suis tout seul, les bateaux qui m'accompagnaient ont fait
demi tour. J'ai dans ma tête encore les cris  d'adieux des enfants.
Je suis triste de les laisser, ils vont me manquer, mais je sais
qu'on se reverra après la rentrée prochaine.
Leurs dessins tapissent ma cabine, ils me racontent de merveilleux
  moments passés avec eux.
Vraiment touché aussi par l'implication et l'enthousiasme de la SNSM
dans ce départ et ce projet... Vraiment envie d'un beau partenariat
avec entre eux, les enfants et moi...
Le vent est bon, comme il faut ,pas trop fort , pas trop faible. 
A 18 h je suis déjà en plein canal, entre Martinique et  Dominique.
On marche a 6 noeuds environs , la Dominique sera passée
dans la nuit, une nuit qui s'annonce tranquille, sans coups fourrés.

 

 

 

Lundi 8mai:

Ça y est...
 
c'est moment de ramener  Martin de l'autre coté de l'Atlantique.
 
Le départ sera pour le 16 Mai, sûrement .
 
Je pars en mode " longue route à partir de Bonne Esperance ".
 
C'est à-dire sans produits frais, (durant la longue route je pense
 
qu'arrivé au cap de Bonne Esperance,
 
je n'aurai plus de produits frais) .
 
Tout est pesé, quantifié qualifié....
 
Cela me permettra d'ajuster l'avitaillement pour plus tard....
 
Si Gibraltar le permet, je monterai "one shot" jusque
 
dans le golfe du Lion.
 
Tant pis pour les copains aux Açores et les belles balades
 
dans cet archipel magnifique.
 
Il me faudra bien 40 ou 50 jours, Méditerranée incluse,
 
pour arriver dans le Sud de la France
 
(Argelès dans un premier temps ). ....
 
Un petit galop d'essai...
 
Je ne peux  communiquer que par mail 
 
(avec le téléphone  satellite et  je ne peux pas envoyer de vidéos
 
ni de photos) .
 
J'écrirai régulièrement à mes petits reporters et vous pourrez suivre
 
mon journal de bord au jour le jour...
 
Mais les enfants sauront mieux vous rapporter cette traversée
 
que mon journal. Ils sont souvent les seuls a entendre ce que
 
l'on ne sait pas raconter.....
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :