Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Suite de la bunkerisation de Martin

Par Manu...

Suite de la bunkerisation de Martin

J'ai refait l'étanchéité de la baille à mouillage qui était un peu attaquée par l'eau.

J'ai remis de l'époxy, c'est en voie de finition.

Suite de la bunkerisation de Martin

Ensuite, j'ai enlevé le guindeau parce que c'était pas la peine de

le trimballer sur 30 000 milles, pour qu'il s'abîme, qu'il prenne l'eau

et puis ça fait du poids pour rien.

J'ai enlevé les coffres des deux bailles à mouillages pour les renforcer

à l'atelier.

Puis je vais reboucher le trou d'alimentation du guindeau.

Voilà, Martin naviguera sans guindeau.

Suite de la bunkerisation de Martin
Suite de la bunkerisation de Martin

Je continue de mettre des contre hublots sur le roof à l'avant et à 

la hauteur du dog house pour renforcer les plexi.

Je vais m'occuper aussi de l'arrière, en fait la cabine arrière ce n'est

qu'une soute à voile.

Je vais y changer les plexis, je vais les remplacer par du contre plaqué

epoxy.

Suite de la bunkerisation de Martin

Voilà, il me semble que comme ça tout devrait résister à des conditions très très fortes, je ne sais pas comment c'est là bas mais le maximum aura été fait.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Edith et Frederic du sud 19/09/2017 18:42

Quel travail !! tout est optimisé, résistance, poids, encombrement etc..etc..nous viendrons sous peu vérifier tout cela :)