Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Longue route et Golden Globe Race

Coup de gueule....
Peter Foerthmann, le fabricant des régulateurs d'allure WINDPILOT nous explique le fonctionnement de la "Golden Globe Race", GGR...  Bravo Peter...tu as la réponse à la question que tu m'a posée, il y a quelques jours ( par internet)...qui était :" pourquoi la "longue route" plutôt que la  Golden globe race"....
Article un peu long, mais à lire absolument! Avec possibilité de le traduire...

MANU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hélène 06/01/2018 04:48

Bon j'ai pas tout lu il est un peu tard et en plus je ne suis pas dans le monde nautique et surtout pas dans la compète.

Mais de ce que j'ai compris il parle de la (ou des différences) entre les "grosses" courses sponsorisées et les "petites" courses plutôt amateurs. Je me trompe ? N'ayant pas du tout l'esprit de compète, mon inclination va vers les passionnés, malheureusement souvent sans sponsors et c'est dommage. Bravo Manu et tous les autres de La Longue Route 2018.

ANGY 22/11/2017 19:18

vive la longue route .