Manu et Martin autour du monde

En suivant Martin, le bateau poisson clown de Manu son capitaine et de Michelle le long de leur voyage autour du monde, des enfants, les colibris de la Super Team scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. Depuis quatre années, ce sont ces enfants, colibris voyageurs, colibris des écoles suivant le projet ou encore colibris que nous croisons sur notre route qui sont les acteurs principaux de ce blog . Cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et de nos aventures bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, voyageurs ou à l'école, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Les cuisiniers de Perpignan

Nous recevons une lettre de nos petits reporters de Perpignan, ce nos cuisiniers de la LONGUE ROUTE.

La prochaine fois, ils nous envoient une recette avec leur article sur la mise à l'eau  de Martin le bateau de Manu à Argelès.

Les cuisiniers de Perpignan
"La semaine dernière, on est allé au CFA (centre de Formation pour Apprentis) de Rivesaltes (c'est à côté de Perpignan). Le CFA c'est une école pour apprendre les métiers de l'artisanat. On a rencontré des pâtissiers et des boulangers qui fabriquaient du pain, des gâteaux au chocolat. Ils nous ont fait goûter une recette spéciale à l'abricot et au miel. C'était bon!
Il y avait un monsieur qui faisait des choux, il mettait de la crème dans le chou à l'aide d'une poche à douille.
Les pâtissiers portent une blouse, un pantalon et sur la tête, ils portent un calot, une charlotte ou une petite toque.
On a vu l'atelier de chocolaterie, il y avait des chocolats en forme d'animaux mais aussi du chocolat aplati. Il n'y avait personne ce jour-là car le professeur était malade.
On a vu un frigo à glacer où on met les glaces et les sorbets.
Il y avait une consigne de propreté qu'il faut respecter.
En dernier, on est allé voir la boucherie mais on est resté derrière la vitre pour regarder car c'était interdit de rentrer. Il y avait des animaux morts, on a vu  une tête de cochon et de mouton. Il y avait du sang et les animaux étaient accrochés à des chaînes. C'était dégoûtant de voir ça même si on adore manger du saucisson.
On y retournera peut-être pour travailler avec les pâtissiers."
 
 
 
Les cuisiniers de Perpignan

Texte des cuisiniers de Perpignan

Les cuisiniers de Perpignan

Article publié et rédigé selon la lettre par Nicolas et Samuel.

Les cuisiniers de PerpignanLes cuisiniers de Perpignan
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MANU 18/02/2018 02:02

hummm.... vous allez pouvoir nous faire plein de gâteaux....