Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Le super Article de France- Antilles

Le super Article de France- Antilles

C'est Lee-Ann, voici l'article de France-Antilles sur la visite de Manu à l'école. Il est paru le 20 juin.

On espère tous qu'il va vous plaire.

Merci Didier Puccini pour ton superbe article .

Les élèves entourent Manu, leur enseignante Michèle Rollin et Mme Queuille, conseillère municipale.

Les élèves entourent Manu, leur enseignante Michèle Rollin et Mme Queuille, conseillère municipale.

Chose promise, chose due! Comme il l'avait promis, le navigateur Arlésien Manu est allé rendre visite aux élèves de l'école Jacques-Lucéa, qui gèrent son blog.
 
Avant de prendre le départ du grand défi de « La Longue Route » , un tour du monde en solitaire et sans escale par les trois caps -le cap de Bonne Espérance, le cap Leewin et le cap Horn (voir nos éditions du 20/05/16 et 15/12/17)- Manu Martin avait dit qu'il ferait tout pour venir rencontrer les élèves qui gèrent sont blog (manu-autourdu monde.com).
 
Cette dernière rencontre a eu lieu il y a quelques jours, juste avant de se lancer sur son voilier « Martin » dans cette grande aventure.
Tout est parti de rien. Une enseignante passionnée, une rencontre, des élèves motivés et l'idée a germé et a pris consistance : la création d'un blog afin de tenir le journal de bord du navigateur. Il n'en a pas fallu plus pour que ce qui est un défi personnel devienne très vite une belle aventure collective, dépassant les frontières et un fabuleux outil de pédagogie.
UN SUCCÈS INATTENDU ET UNE RÉCEPTION EN MAIRIE
On peut deviner aisément la préparation minutieuse qu'a nécessité un tel challenge. Les élèves ont pu suivre pas à pas, durant deux années scolaires, le projet qui a été porté à bout de bras par l'enseignante Michèle Rollin. Elle a dû redoubler d'énergie pour convaincre l'inspection académique d'avaliser un tel projet.
Les élèves ont dû consulter près de 400 articles, leur permettant d'aborder toutes les matières nécessaires à leur programme éducatif mais sous un angle beaucoup moins austère qu'à l'accoutumée. Cette initiative, on peut le dire, leur a apporté de la confiance en soi, de la créativité, des connaissances, des compétences en informatique et... du plaisir.
Des liens se sont aussi créés avec d'autres écoles et leurs enseignants d'outre-atlantique venus les rejoindre et participer ainsi à cette aventure.
Pour toutes ces raisons, les jeunes élèves de Jacques-Lucéa ont été reçus à l'hôtel de ville par le maire Eugène Larcher. Là, ils ont présenté leur travail avec une telle conviction que le premier magistrat n'exclut pas de mettre en oeuvre une opération de jumelage avec la commune du Bono, dans le Morbihan.
De nombreux cadeaux ont été remis au navigateur et notamment un calendrier des élèves, afin de combler sa solitude durant ce long voyage estimé à plus de 250 jours.
LE RELAIS PASSÉ OFFICIELLEMENT AUX CM1
Tous ces élèves passant l'an prochain en classe de 6 ème, le flambeau a été transmis officiellement, lors d'une cérémonie chargée d'émotions, aux CM1 qui ont déjà hâte de prendre en charge la continuité de ce fantastique voyage. Toutefois, les futurs collégiens pourront encore y prendre part puisque des réunions d'échanges sont programmées avec le collège, afin qu'ils puissent participer activement au déroulement final de cette incroyable aventure.
Celle-ci devrait commencer au Bono, le 31 juillet prochain. Manu Martin devrait bientôt larguer les amarres pour son tour du monde qui le conduira à regagner les rives des Anses-d'Arlet.
ELLE A DIT - Michèle Rollin, enseignante, à l'initiative du projet : « Un formidable outil pédagogique »
L'aboutissement de ce projet est un formidable outil pédagogique et de savoir, facilitant tant l'enseignement que l'assimilation et permettant aussi aux enfants les plus réfractaires à certaines matières d'y prendre goût. Sa pérennisation dans le temps, par l'aval de l'inspection académique, a été un plus très important. Tous ont envie de participer maintenant à la dernière phase.

Article publié par Lee-Ann 

Le super Article de France- Antilles
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article