Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Rencontre avec le cachalot la deuxième lettre de Manu

Rencontre avec le cachalot la deuxième lettre de Manu
Le 14 septembre 2018, depuis quelque part entre le Cap Vert et le Brésil (04°48S.24°53W).
 
Température 27°C

Bonjour les enfants...
En premier lieu, je vous remercie  de vous être présenté. Je pense qu'il y a des nouveaux ,filles et garçons? C'est génial pour moi de vous lire depuis Martin, et de vous suivre. Comme vous
le savez, votre nouvelle maîtresse est très gentille, et je suis sûr  que vous allez apprendre beaucoup de choses durant cette année scolaire, en vous amusant...
 J'ai, effectivement, passé facilement le pot au noir, mais c'est aussi grâce à la météo qui m'a été favorable. Je suis maintenant de l'autre côté de  l'équateur dans les alizés du SE (sud est). Tout va bien et Martin marche bien...
Pour ce qui est des jours et des distances parcourues que je vous envoie , il y a toujours un moment où l'on se "mélange
les pédales". Il faut être très vigilant.
 J'espère que la tempête Isaac ne vous a pas touché trop fort, je n'ai pas pu suive sa trajectoire ni son évolution. Vous me raconterez cela plus tard.
Effectivement, si je vois des animaux marins, je vous le dirai. La dernière baleine (cachalot, je pense) je l'ai vue, ou plutôt entendue, deux jours après être parti du Portugal. C'était la nuit et j'ai à peine vu la silhouette de son dos...
Mais je l'ai entendue toute la nuit tourner autour du bateau. Je sais que les cachalots ne sont , en général, pas dangereux, mais aussi longtemps et dans la nuit, juste en entendant son souffle....je n'en "menais pas trop large". Quand elle a fini par aller faire un  tour ailleurs, j'étais content...
Je dois avouer que je n'ai pas rencontré beaucoup de déchets, mais la plus grande partie coule, en revanche, j'ai accroché un bout de filet de pêche abandonné...J'ai dû  plonger, mais à peine dans l'eau, il s'est décroché de l'hélice tout
seul...Je me suis mouillé pour rien...
  En ce moment je lis des livres de science fiction,( Isaac Asimov). C'est sûrement dû  au fait que je regarde beaucoup les étoiles...La maitresse vous lit "Jonathan Livingstone le goéland", c'est un livre magnifique que l'on peut lire à tous les
âges...Je le relis souvent.
  Nous allons faire une belle année aussi bien scolaire que nautique... Il nous revient à nous, de faire en sorte que ce soit un plaisir de le faire...
Je pense à vous, je vous embrasse très fort.   

 MANU
 
 
 
Rencontre avec le cachalot la deuxième lettre de Manu

Article réalisé par Giulia et Laurianne  

Rencontre avec le cachalot la deuxième lettre de Manu Rencontre avec le cachalot la deuxième lettre de Manu
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article