Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Par Steven Bentley, le capitaine du port, le récit de l'arrivée de Manu à Cape Town,

Bonjour, c'est moi, Jody.

Manu a  été très bien accueilli "comme un ministre" quand il est arrivé à Cape Town  par le Capitaine Steven Bentley et tous les autres (Manuel Mendes, Andrea Fanfani).

Steven Bentley nous a envoyé mardi après midi, un grand récit plein de détails de cette arrivée. Il l'a écrit en anglais puis il l'a traduit en français. Le voici....C'est intéressant et un peu rigolo! Bonne lecture!

Par Steven Bentley, le capitaine du port, le récit de l'arrivée de Manu à Cape Town,
Dear School Children,

 Chers écoliers,

 Tuesday morning started with the duties at the Port Control Tower at Cape Town harbour. After checking all the shipping movements and organising the pilots and the tug boats, it was time for a coffee.

 Mardi matin, nous avons commencé à travailler à la tour de contrôle du port du Cap. Après avoir vérifié tous les mouvements de navigation et organisé les pilotes et les remorqueurs, il était temps de prendre un café.

 I looked at my watch and it was 07h15. Next question where is SY Martin Eden, the last I looked at the Tracker it was last midnight and Manu was sailing thru the shipping lanes off Cape of Good Hope. That would be like crossing a busy street at night with car lights passing from left and right side. He will not sleep at night, too much navigation needed.

 J'ai regardé ma montre et il était 07h15 . Question suivante: Où est Martin Eden? La dernière fois que j'ai jeté un œil au Tracker, il était minuit et Manu naviguait dans les couloirs de navigation des cargos au large du cap de Bonne-Espérance. C'est la même chose que de traverser une rue animée la nuit avec les phares des voitures passant de gauche et de droite. Il ne dormira pas de la nuit, trop de surveillance de navigation à faire.

 Our very big Port Control radar picked up the yacht on our screen, and we started to track. I have sent a picture of the plot on the screen, with a white arrow marker..

Notre très grand radar de contrôle du port a détecté le bateau Martin sur notre écran et nous avons commencé à le suivre. Je vous envoie  une photo de  l'écran, avec un marqueur de flèche blanche.

La petite flèche blanche minuscule sur l'écran du grand radar montre la position de Martin à 7h15 du matin.

La petite flèche blanche minuscule sur l'écran du grand radar montre la position de Martin à 7h15 du matin.

The Tuesday morning was cold, raining, and a wind of SE at 20 knots. From the Control Tower I could see the yacht with its sails up and doing 4 knots. A little later we could not see the yacht in the poor weather, as Manu had taken down his sails and started to use his engine. I called for our work boat to take me from the Control Tower out to sea to meet Manu. It was a wet ride in the sea using the rubber boat, and soon we met a smiling Manu on his yacht.

 Ce mardi matin, il  faisait froid, il pleuvait et un vent de SE à 20 noeuds soufflait. De la tour de contrôle, je pouvais voir le bateau avec ses voiles hissées  filant à 4 nœuds. Un peu plus tard, nous ne pouvions plus voir le bateau avec ce mauvais temps, car Manu avait affalé ses voiles et avançait désormais au moteur. J'ai fait venir notre bateau de travail pour m'emmener de la tour de contrôle  à la rencontre de Manu. C'était une promenade très  humide dans gros zodiac; bientôt nous rencontrons un Manu souriant sur son bateau Martin.

First time alongside, I jumped onto SY Martin Eden.  Greetings and a handshake to Manu from Michelle and the Children at the school I said, and he was so happy !

 Alors j'ai sauté et me suis retrouvé à bord de Martin  Eden. J ai serré la main de Manu et je lui ai transmis les salutations de la part de Michèle et de vous les enfants de l'école . Il avait l'air tellement heureux!

 I took the yacht tiller from Manu and sailed the yacht into the port of Cape Town. All the time I was talking on my VHF radio to the Port Tower to make sure that we had a direct route to the marina. Manu was looking at the beautiful city of Cape Town.

 J'ai pris la barre du bateau des mains de Manu et j'ai conduit Martin dans le port de Cape Town. Je parlais sans arrêt  sur ma radio VHF à la tour du port pour m'assurer d'avoir une route sans encombre vers la marina. Manu admirait la belle ville de Cape Town.

Par Steven Bentley, le capitaine du port, le récit de l'arrivée de Manu à Cape Town,
 I was taking some photographs as we entered, showing the famous Table Mountain, Manu told me it was 82 days since he saw land. He also had not seen any people or motor cars. We entered the marina and Andrea Fanfani (ST TATI) and Boet Koopmans (Marina Manager) was there to catch the mooring ropes and tie Martin Eden to the jetty. After a few moments, Manu stepped onto the jetty with “wobbly” legs, and shook hands with Andrea.

 Je prenais quelques photos alors qu'on entrait dans le port,et lui montrait la célèbre Montagne de la Table. Manu m'a dit que cela faisait 82 jours qu'il n'avait pas vu la terre. Depuis 82 jours, il n'avait vu personne ni voiture. Nous sommes entrés dans la marina et Andrea Fanfani (bateau TATI de la longue route), et Boet Koopmans (responsable de la marina) étaient présents pour attraper les bouts  et amarrer Martin  à la jetée. Après quelques instants, Manu est descendu sur la jetée, les jambes «tremblantes» et serra la main d'Andrea.

 We all walked to the Yacht Club, and had Americano Coffee and Cappuccino Coffee. Manu wanted to go outside the yacht club building, he said he wanted to feel the cool wind on his face.

 Nous nous sommes tous rendus au Yacht Club  pour boire un café Americano et un café Cappuccino. Manu voulait sortir du bâtiment du yacht club, il voulait sentir le vent frais sur son visage.

 

Par Steven Bentley, le capitaine du port, le récit de l'arrivée de Manu à Cape Town,

Manuel drove the motorcar to the Immigration and Customs Office. Manu had a very happy lady at the Immigration desk, and she was interested in his sailing voyage. Soon his Passport has a stamp giving him 90 days stay in Cape Town, if he so wishes. At Customs, the man was looking through the Yacht Registration papers, carefully checking the information. Stamp, stamp, stamp, and Manu is in South Africa.

Manuel (Mendes) conduisit l'auto vers le bureau de l'immigration et des douanes. Manu y a rencontré une femme très joyeuse au bureau de l'immigration qui était intéressée par son voyage en bateau. Bientôt, son passeport porta un tampon lui donnant droit à rester 90 jours en Afrique du Sud s'il le souhaitait. À la douane, un homme parcourait les documents du bateau, vérifiant soigneusement les informations. Tampon, tampon, tampon, et ça y est, Manu est en règle pour rester en Afrique du Sud. 

 I had to go back and work at the Port Control Tower, so Manuel took Manu back to the yacht club marina, and his yacht.

 Enfin, je dus retourner travailler à la tour de contrôle du port, alors Manuel ramena Manu à la marina du club nautique et à son bateau.

 Manu is very tired and he said he is going to sleep very well tonight. 52 hours no sleep The repair people have been looking at SY Martin Eden, and they will assist Manu in the repairs.

 Manu est très fatigué et il dit qu'il va très bien dormir ce soir. 52 heures sans sommeil. Les réparateurs observent Martin Eden et aideront Manu à effectuer les réparations.

 Have a great day Children at your school, and the voyage of Martin Eden and Manu is not stopped, but will continue again after the repairs. The children must study the mathematics, and the sciences, and the geography, so that they too can enjoy sailing on the big wide oceans of the world.

 Les enfants, passez une bonne journée à l'école; le voyage de Martin et Manu ne s'arrête pas, il se poursuivra après les réparations. Les enfants, vous allez étudier les mathématiques, les sciences et la géographie pour pouvoir, vous aussi, profiter de la navigation sur tous les grands océans du monde.

 I have attached a photograph of the Harbour Master at Cape Town, and we are very happy to help our sailors coming to Cape Town.

 J'ai joint une photo du capitaine du port à Cape Town, de moi même. Nous sommes très heureux d'aider nos marins à se rendre à Cape Town et de les accueillir.

 Yours Aye,

Bien à vous,

 

Steven Bentley (Capt)

Port of Cape Town

Steven Bentley (Kommodant)

Port du Cap

 

 

 

 

 


 

Article publié par Jody

Par Steven Bentley, le capitaine du port, le récit de l'arrivée de Manu à Cape Town,
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Noah 10/11/2018 23:28

Bien jouer Jody la classe est fier de toi.

francoise 10/11/2018 13:11

chouette article !!!!

Noah j 10/11/2018 12:12

Il en de la chance Manu!!Ce fair acceuillire comme un ministre .

Flora 10/11/2018 09:54

Formidable le récit de cette arrivée par le capitaine du port lui-même et excellente traduction !
Vous en avez de la chance encore les enfants des Trois-Îlets !
J'espère que cela vous motive pour faire vous aussi une année scolaire exceptionnelle ?

;-)

Hélène 10/11/2018 04:18

Vraiment un accueil superbe à CapeTown ! Avec un visa de 90 jours Manu va peut-être reprendre contact avec la terre de manière agréable, il parait que c'est une ville très chouette.