Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Le temps "s'égraine"... JDB

Le temps "s'égraine"... JDB

09°42S/14°38W, le 29/12/18.  21H55 TU

 815MN, cette semaine, un peu plus de 116M de moyenne...

La croisière s'amuse...
On pourrait faire plus rapide, mais cela n'en serait pas mieux pour
autant... Je ne suis pas pressé. Je suis bien en mer et l'idée de m'agiter afin de faire en sorte que cela dure le moins longtemps possible ne me séduit pas... Le temps qui passe m'a quitté, abandonné... N'étant plus pressé, je n'étais plus une proie
intéressante. Ce qui me laisse... tout mon temps... Depuis deux jours, un troupeau de grains me poursuit avec une assiduité
notoire. Il est évident qu'ils s'amusent, se jouent de moi...
Celui ci me semble petit, quelques degrés sur bâbord suffiraient peut- être pour... Voilà! Mais non... Cela n'était qu'un assaut feint. Derrière le gros de la troupe de ses congénères fond sur moi, l'affrontement semble inévitable... C'est qu'ils ont l'air en colère les bougres!... Ah, vous voulez la guerre! Soit!..dis-je en les menaçant, flacon de shampoing dans une main, gel douche dans l'autre, je me battrai jusqu'au bout... Allez-y, venez!... Et bien cela ne marche pas non plus... Ils sont tous passés à côté...  Ces nuages ont un de ces esprits de contradiction! 
J'essaierai autre chose demain..."

MANU

 

Le temps "s'égraine"... JDB
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article