Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

SARGASSES...

SARGASSES...

Dimanche 20 janvier 2019,

Martin va, tranquille... Entre 130 et 140 milles sont journalièrement abattus. Nous sommes  aujourd'hui dans un petit contre courant (j'ai contrôlé sur les pilots charts), et les sargasses  sont à nouveau là...
J'ai remarqué que dans les quelques petites zones de contre courants, ces algues étaient souvent présentes. Une fois le courant  ''normal'' revenus, j'espère qu'elles disparaîtront...Elles s'accrochent sur la pâle du régulateur d'allure, et l'empêchent de fonctionner correctement... Je dois faire venir  Martin  bout au vent (face au vent), pour stopper le bateau, les algues se libèrent toutes seules alors, on peut  peut reprendre la route... Efficace... mais pas très pratique...  La Martinique est à quelques 800 milles à  peu près, soit deux jours de navigation... A 400 milles par jour... Mais comme nous n'en faisons que 120 ou 140, il nous
faudra bien encore 6 jours environs... Si tout va bien... Il fait enfin moins chaud et nous pouvons goûter aux températures délicieuses de l'hiver tropical, les gros cumulonimbus sont devenus rares, et le ciel est fleuri de petits pompons blancs (petits cumulus) typiques des alizés quand le beau temps est de la partie....  Je crois qu'on peut le dire: ...tout va bien à bord...

Manu 

SARGASSES...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article