Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, et maintenant en suivant la voyage de Martin le bateau poisson clown, de Manu son capitaine et de Michelle la maîtresse, des enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. Depuis quatre années, avec les enfants, nous animons ce blog, et par le biais de notre voyage autour du monde, nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et de nos aventures bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, voyageurs ou à l'école, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Simplement bien...

Simplement bien...

Petit mouillage solitaire... parce qu'un peu rouleur. Les bateaux ''comme à la maison'' boudent ces endroits, souvent un peu agités aux renverses de la marée, et à l'ancre desquels on  vit comme sur... un bateau. L'hypernécessité du confort a du bon pour celui qui pratique la sobriété nautique heureuse... Une philosophie du voguage, beaucoup moins onéreuse, et plus intéressante à mon goût. Je crois me souvenir que St Exupery a écrit qu'un bon avion était un avion auquel il n'y avait plus rien à  enlever (je l'ai peut être déjà dit). A mon avis, il en va de même pour les bateaux. Un bon bateau n'est pas un bateau auquel il n'y a plus rien à ajouter, mais un bateau auquel il n'y a plus rien à enlever. Tout cela n'engage que moi, bien sûr. Je ne cours que rarement derrière un électricien, un électronicien...ect, jamais derrière un frigoriste. Mon confort personnel s'en voit nettement amélioré. "0Et le ''frais'', me direz vous? Il est à l'èpicerie du coin. Epicerie à laquelle je me rends pratiquement tous les jours. Les nouvelles du village y circulent, et les rencontres y sont agréables, toujours intéressantes. Une autre façon de visiter cet adorable petit endroit qui m'héberge pour quelques jours... 

MANU, le 29 mars 2019.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article