Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Présentation de MIC MAC et de l'équipe!

Aujourd'hui, Marie des Tortues nous présente l'opération MIC MAC .

Présentation de MIC MAC et de l'équipe!

Le projet sur le plastique s’appelle MIC MAC !

Vous avez dû voir la vidéo que Alexandra la cheffe du projet a faite avec moi pour vous expliquer pourquoi ! Savez-vous pourquoi nous trouvons de minuscules morceaux de plastiques dans les océans ?

Nous sommes 5 dans l’équipe MIC MAC

- Alexandra, la responsable du projet. Elle travaille au CNRS, elle est chimiste et travaille depuis 2014 sur le plastique : elle étudie ce qu’il devient dans les océans. Par exemple elle explique que le plastique dans la mer, ce n’est pas juste moche : il y a des conséquences chimiques de cette pollution. Pour fabriquer du plastique, les industriels utilisent beaucoup de produits chimiques qui sont contenus dans le plastique. En se dégradant en petits morceaux, ils peuvent relâcher ces produits dans la mer et également dans les animaux qui les mangent par erreur, ou qui mangent des animaux qui ont mangé du plastique. Ces petits morceaux de plastiques se comportent aussi comme de petites éponges : ils peuvent absorber de la pollution chimique et ensuite la rejeter un peu plus loin dans la mer en se dégradant en petits morceaux. Le plastique ce n’est pas fantastique quand c’est dans la mer … Je connais bien Alexandra, car nous avons fait quelques missions en mer ensemble pour l’association Expédition 7eme Continent !ui ! A bientôt !

Alexandra Photo Julie Straboni

Alexandra Photo Julie Straboni

- Guillaume est aussi chimiste et travaille à l’université de Toulouse : il va aussi assister Alexandra pour les expérimentations.

 

- Jean-Francois, dit Jeff : lui il est biologiste dans un laboratoire océanographique à Banyuls sur mer. Il va étudier les bactéries qui se développent sur le plastique ! Je vous détaillerai plus tard tout ce qu’il étudie.-

Photo de Julie Straboni

Photo de Julie Straboni

Camille : elle travaille pour une mission de l’Etat, qui travaille sur les pollutions accidentelles en mer. Et le plastique en fait partie ! Elle va surtout étudier le plastique que l’on va trouver sur les plages. Car les îles Eparses ne sont pas habitées (sauf par quelques militaires et scientifiques) mais malheureusement beaucoup de déchets ramenés par la mer viennent s’accumuler sur les plages …

Présentation de MIC MAC et de l'équipe!

- Marie, c’est-à-dire moi ! Je suis aussi scientifique, j’ai travaillé sur les tortues marines en Nouvelle-Calédonie, en Guadeloupe et chez vous en Martinique ! Je suis également marin professionnelle : je vais bientôt à nouveau travailler pour Expédition Septième Continent, à bord de leur bateau. Je vous laisse pour aujourd’hui!

Présentation de MIC MAC et de l'équipe!

Pour suivre la mission MIC MAC au jour le jour cliquez sur le lien ci dessous :

Rédigé par Marie publié par Jody et Ylane.

Présentation de MIC MAC et de l'équipe!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hélène 10/05/2019 21:22

Si seulement les résultats de votre mission scientifique étaient pris en compte par les décideurs du monde...... Bravo !