Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, et maintenant en suivant la voyage de Martin le bateau poisson clown, de Manu son capitaine et de Michelle la maîtresse, des enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. Depuis quatre années, avec les enfants, nous animons ce blog, et par le biais de notre voyage autour du monde, nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et de nos aventures bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, voyageurs ou à l'école, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

JE VOUDRAIS TE DIRE...

JE VOUDRAIS TE DIRE...


Trois sauveteurs de la SNSM sont morts aux Sables d'Olonne en allant secourir un bateau en difficulté. A chacun d'entre eux je voudrais dire...

--Je voudrais te dire que je suis fier d'être un Homme et d'avoir le devoir d'essayer de te ressembler. Que les dieux même, du haut de leur Olympe, doivent envier ton courage.

--Je voudrais te dire que tu redonnes l'espoir, à un monde qui l'oublie, à un monde qui s'oublie, et que tu rends sa dignité à toute une Humanité qui s'enlise.

--Je voudrais te dire combien mon coeur est trop petit pour te dire tout ce que je voudrais te dire. Que ta vie de marin  continue sur la mer, et que les jours où,  tes ailes fatiguées, du haut du ''grand pays de Justice et de Liberté'' tu te sentiras las de nous regarder,  tu auras toujours ta place à mon bord, car je ne veux pas oublier. Je ne veux pas oublier que, dans ce monde qui nous échappe, qui nous glisse entre les doigts, dans ce monde minuscule où l'on pense surtout à soi, il y a des Géants comme toi...

MANU.M

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article