Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

HISTOIRE DE BROOKER...

HISTOIRE DE BROOKER...

A tous les Brookers pour lesquels j'ai beaucoup de respect, parmi lesquels j'ai beaucoup d'amis, et qui pourraient prendre ombrage en lisant ces quelques lignes, je rappelle qu'il s'agit ici de ''rigoler''. Comme je le dis chaque fois que je le peux, aux enfants : "faisons les choses sérieusement, mais sans jamais se prendre au sérieux."

HISTOIRE DE BROOKER
C'était la fin d'une vie laborieuse. Durant toutes ces années de dur travail, François avait nourri ce rêve,  le rêve de sa vie. La soixantaine passée, il était  ce que l'on appelle maintenant un jeune retraité, et ce rêve,  il allait enfin pouvoir le réaliser. Il pensait à tout cela en poussant la porte du brooker du port  (vendeur de bateaux d'occasions). Il
avait été séduit par une belle unité, abordable, qui l'emmènerait  dans ces contrées où le soleil est toujours là, et où les filles ont la peau de la couleur du pain d'épice. Car il s' agissait bien de voyage, de voyage en bateau à voile.
L'homme derrière le bureau le salua d'un sourire mielleux.
- Jean Pierre Coulapic. Chez Coulapic, on fait des affaires magnifiques, crut il bon de préciser.
- En somme vos clients sont toujours contents? répondit François en serrant la main moite et molle que lui proposait le brooker.
-  Disons que, dans le fond, ils s'y retrouvent, avoua t-il à demi mot.
Que puis je faire pour vous?
- Je cherche un voilier, 40 pieds environ. Solide, bien sûr. Je suis à la retraite et c'est pour voyager, voyager loin.
-  Bravo! Vous ne pouviez pas mieux tomber, je suis le spécialiste du bateau de voyage. Tenez pas plus tard qu'hier, j'ai vendu un magnifique voilier: l'arrière en forme d'étrave et un avant à tableau. Un bateau unique, spécialement construit pour passer le cap Horn à l'envers, c'est vous dire. D'ailleurs les voyages je connais, j'ai moi même beaucoup navigué. Ha... C'était une autre époque, pas de GPS en ces temps là, tout au sextant: une mesure et crac! La latitude, hé oui, une autre époque.
- Comment dites vous?... pour... la longitude? - Eh bien, il suffit de tenir le sextant à  l'horizontale... Tout simplement... On ne sait plus faire tout ça aujourd'hui. Enfin... Vous êtes donc intéressé par le Bouse 43... Magnifique bateau, en parfait état, une occasion unique. Décidez vous vite car il est très demandé, on n'arrête pas de m'appeler, une occasion comme ça, vous pensez.  Pardon... les voiles? quelles voiles?.. Ah oui, les voiles... Je ne sais pas, je pense qu'il y en a, ce qui est sûr, c'est
qu'elles sont en très bon état... Mais qu'est ce que je vois sur la fiche?...  Un frigo de 150 litres? on voit vraiment que c'est un bateau taillé pour la haute mer!  Comment? Le moteur?...  Un Perkins?  Vous êtes fou? Non monsieur ici c'est un vrai moteur, celui qui, aujourd'hui équipe tous les bateaux de voyage, un moteur Franco Polonais  spécialement monté
en Serbo-Croatie par une entreprise Chinoise, un moteur flottant. Pour éviter que les bielles coulent, bien sûr... Une merveille, je vous l'assure.
Et, surtout, révisé. RÉ-VI-SÉ je vous dis, et pas par n'importe qui. Révisé par ''Grodoigts et Balot Mécanique'', les champions du monde des
alentours du moteur de bateau. On ne se refuse rien! Pardon? Vous voulez... le visiter?  Mais c'est fini tout ça monsieur, si nous devions faire visiter les bateaux à tous nos clients on ne s'en sortirait pas. Non, la confiance est le fil d'Ariane de notre profession, l'intégrité notre maîtresse, et la compétence notre quotidien. En un mot comme en cent, je vous le dis, croyez moi: il est prêt à partir! Quand a rester, alors là, il est "au top'' comme on dit. Ah bon?... Un peu cher?  Mais Monsieur, le bonheur, ça n'a pas de prix. Vous ne le regretterez pas. Juste une petite signature en bas du compromis de vente. Rien à craindre, tous nos contrats sont rédigés par des hommes de loi. Maître Enfoiros, lui même, s'est particulièrement occupé des nôtres, c'est vous dire!
Ainsi fut fait, et François s'en retourna, des rêves pleins les yeux, des projets plein la tête, heureux d'être tombé du premier coup sur un vrai connaisseur, un grand professionnel... Un homme de la mer.
MANU le 14/09/2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Geneva 26/09/2019 02:06

manu super !!!!!!!!!

Fraval 22/09/2019 12:24

Excellent

Lissa 18/09/2019 01:31

Merci de nous répondre ????‍????????

Giulia 15/09/2019 23:09

C est vraiment une belle histoire⛵