Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

LA MUE

LA MUE

LA MUE

Je suis à Carriacou, comme tout le monde j'attends. Les bulles de mauvais temps passent plus au nord, un peu comme des rendez-vous manqués. J'ai l'impression d'être au café du coin à attendre quelque chose qui n'arrive heureusement jamais. Ici c'est comme un grand bistrot imaginaire qui annoncerait, en grosses lettres, au dessus de la porte d'entrée : "Au Rendez-vous des naufragés, on regarde les cyclones passer". Cette longue et douce période de "non action", m'a permis de me décider; Martin va changer de peau. Il y a déjà quelques mois, j'ai rencontré un petit bateau en strongal, -aluminium épais- qui pourrait faire notre bonheur. Les cotes en sont, à quelque chose près, les mêmes que celles de Martin, Michèle pourra ainsi le manœuvrer toute seule. Largement aussi solide, sinon plus que son prédécesseur (si,si, c'est possible!), il nous permettra, dans le Pacifique, au détour des Marquises et autres, d'aller, chatouiller les glaces de l'Alaska ou d'ailleurs en toute sérénité. Martin change donc de peau, il abandonne sa coquille de Kirk, pour réintégrer celle d'un "Fréquence Jazz". En associé fidèle, il nous suivra. Lui aussi devra prendre de nouvelles marques, apprendre à se sentir bien dans sa nouvelle peau d'aluminium. Pour nous, avec Michèle, ce sera aussi un gros changement. Personnellement Martin Kirk est ma maison depuis maintenant une bonne douzaine d'année, beaucoup de choses vont être à repenser, à réfléchir... Tout est un peu à recommencer. Mais, si c'est compliqué, cela n'en est pas désagréable pour autant. Il est évident qu'il reprendra les couleurs du poisson clown, histoire de nous rappeler de ne pas nous prendre au sérieux.

Une association « Manu Martin et les enfants autour du monde » est en train de naître, de nouveaux projets sont en perspective. Et, de toutes façons, écologiquement parlant, avec Michèle, il nous semble bien, que les enfants n'ont pas du tout l'intention de "lâcher l'affaire".

MANU M  le 21/09/2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Geneva 03/10/2019 00:32

merci de nous ecrir ces lettre

Geneva 26/09/2019 02:03

manu ton longe texe etait trop intérésent

NORAH 24/09/2019 23:56

Manu pourquoi change tu de Martin(eden)

maileen 23/09/2019 03:39

super mais lissa il nous as pas repondu

MANU 24/09/2019 15:06

Une grosse bise à vous deux de Carriacou.

Lissa 22/09/2019 23:06

Merci Manu de nous répondre nous t'adorons

MANU 24/09/2019 15:07

Grosse bises de Carriacou, bientôt en Martinique.