Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas

Bonjour, ici c'est Anaël, Lyra et Norah de la classe et nous sommes heureux  de vous présenter Philéas et Tanaïs qui naviguent sur le bateau  Manua, ce sont  nos deux nouveaux journaliste du blog .

Thanaïs et Phileas Thanaïs et Phileas

Thanaïs et Phileas

Le projet de notre famille : nous partons pour un an en famille sur un trajet très connu chez les marins car nous allons faire le tour de l’Atlantique (Nord de l’équateur). Nous sommes passés par l’Espagne (Nord), le Portugal, le Maroc et nous sommes actuellement aux Iles Canaries. Notre bateau s’appelle Manua : c’est un monocoque de 12 m environ.

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas

De Philéas :
Je m’appelle Philéas, j’ai 8 ans.  Aujourd'hui,  nous allons vous parler de notre escale à Rabat  au Maroc.

 

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas

Le port de Rabat: 
C’est dur d’entrer dans le port parce qu’il y a beaucoup de houle. Du coup, un pilote(*) aide les bateaux à entrer. Comme nous ne sommes pas en Europe, des policiers nous ont fait remplir des papiers et sont venus vérifier que nous n’avons pas de drogue, ni d’armes et ni de drone.

 

Port de Rabat au Maroc

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas
NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas

Le port est petit. Il y a un ponton pour le roi et sa famille. Des gardes surveillent les pontons. Le port est dans une rivière. Des barques permettent de traverser la rivière.

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas

Il y a un super club de voile. J’ai fait de l’optimist(*) 3 après-midis dans ce club. C’était bien parce que les enfants et le moniteur parlaient français. On s’est arrêté à une plage pour se baigner et on pouvait rentrer en catamaran(*).

 

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas

Il y avait aussi un super club de surf où ils parlaient français aussi. J’ai fait 2 cours de surf. Les moniteurs servent le thé à la menthe avant et après le surf. Il y avait un des moniteurs qui était gourmand et il amenait toujours des pâtisseries.

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas
NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas
NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas

Il ne pleut presque pas, il y a beaucoup de brouillard et beaucoup de houle.

PHILEAS

 

De Tanaïs :

Bonjour,
Je m'appelle Tanaïs. J'ai 11 ans. Je voyage en bateau pendant 1 an et je fais le tour de l'Atlantique avec mes parents et mon petit frère.

 

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas

J'écris cet article parce que je suis allée au Maroc et j'ai trouvé ça super.

 

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas

Nous sommes arrivés au Maroc le 2 octobre.

L'islam est la religion principale du Maroc. Les femmes et les hommes sont couverts. J’ai même vu une petite fille qui portait une djellaba et un voile.
Pour ne pas choquer les marocains, mes parents ont décidé de s'habiller avec des habits plus longs que d'habitude. Tous les jours, on entend 5 fois "Allahu akbar" (« Dieu est grand ») et d'autres paroles que je ne comprends pas parce que c'est de l'arabe. Cet appel pour aller prier vient des mosquées qui sont disposées un peu partout dans le pays.
On ne voyait pas beaucoup de personnes aller à la prière.

 

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas

Nous avons visité la médina de Rabat et celle de Salé.

 

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas

Une médina est une ancienne ville entourée d'un rempart. C'est très joli. Les voitures ne peuvent pas passer car les rues sont très étroites. Du coup, tout le monde se déplace à pied ou à vélo. Les rues ne sont pas toujours très propres. Une des seules rues qui n'est pas sale, est celle où ils vendent des djellabas et des babouches. Sinon, ils vendent de tout : des légumes (que je ne connais pas forcément ), des fruits, du poisson, rarement du porc, des épices, du coton tissé, des objets en terre cuite, en verre, en fer, en cuir ... Il y a des charrettes qui transportent du poisson ou des fruits.

 

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas


Les charrettes de fruits ne bougent pas souvent parce qu’elle vendent.
Comme il y a des chrétiens, il y a quand même du porc (les musulmans ne mangent habituellement pas de porc).

 

Au Maroc, on paye en dirham. 1 dirham = 10 centimes.

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas

Au Maroc, on mange souvent épicé. Les marocains mangent des beghrirs, des crêpes à mille trous et des msemmens (des crêpes recouvertes de semoule fine, comme pour le pain). Le couscous et le tajine sont les plats les plus connus. Sinon ils mangent comme nous.

 

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas
NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas

Ils vendent beaucoup de fruits : des bananes, des pommes, des grenades (j'ai goûté et c'était bon, il fallait manger les petites billes qu'il y avait dedans), des figues de Barbarie (Maman y a goûté et a dit que c'était bon et très sucré), des clémentines, des avocats ... Il y a aussi des légumes à peu près comme chez nous : des carottes, des concombres, des navets, des haricots verts, des courgettes …

 

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas

Nous avons vu plusieurs magasins, notamment un Carrefour, qui vendaient des produits français ou  d'autres pays. Il y a beaucoup de liens entre la France et le Maroc. Sauf qu'en France, cela ne se voit pas.
Les enfants et les adultes ont appris le français ce qui nous permet de mieux comprendre quand on dialoguait avec les marocains.

THANAÏS
 
(*) pilote : bateau à moteur qui guide les bateaux dans un port.
(*) optimist : petit bateau de forme « carrée » qui sert pour apprendre la voile
(*) catamaran : voilier avec 2 coques

Article rédigé par Philéas et Tanaïs et publié par Lyra, Anaël et Norah.

NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et PhiléasNOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas
NOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et PhiléasNOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et PhiléasNOTRE ESCALE A RABAT AU MAROC par Tanaïs et Philéas
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laetitia 04/12/2019 17:12

Super articles!!!!!

Geneva 30/11/2019 14:43

super!!

Alice 26/11/2019 15:59

Bravo les enfants, superbe article.

Lissa 04/12/2019 00:02

Merci de nous donner du courage ????