Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Franck et les éco-mouillages par les journalistes de Freestyle

Voici aujourd'hui, un superbe article de notre famille journaliste spécialisée dans l'environnement de la Caraïbe, Nora, Simon et Falco!  Actuellement à Saint Barth, l'équipage du catamaran Freestyle, dans ce reportage nous raconte l'expérience de Franck et ses écomouillages à Sainte Anne en Guadeloupe. bravo à vous tous!

Franck et les éco-mouillages par les journalistes de Freestyle
 

Le 16 décembre, nous avons été invités par Franck Phazian à participer à un atelier de fabrication d’éco-mouillage avec d’autres enfants d’une école de St Anne.

Franck a eu l’idée de créer un récif artificiel à partir d’objets récupérés -des lests en béton de machines à laver et des morceaux de bambous. Au milieu, une chaîne permet de fixer une bouée à laquelle pourront s’attacher des bateaux et ainsi éviter qu’ils abiment les fonds marins avec le grappin et la chaine de leur ancre.

Le but est de ressembler le plus possible au corail pour attirer les bébés poissons et permettre leur reproduction et leur protection.

Mais écoutez plutôt Franck:

 

L’ATELIER DE FABRICATION

On a d’abord  créé le ciment avec du sable, du sable collant et de l’eau

Puis les animateurs ont fendu avec un sabre les morceaux de bambou

On attendait qu’il ait fini de couper ces morceaux, on les ramassait et on les triait selon leur taille:

 

Avec le ciment, on a bouché les trous avec des petits morceaux de béton et on y a planté les morceaux de  bambou. 

 

Nous voici en plein atelier:

 

En octobre 2015, trois mouillages similaires ont déjà été installés dans le lagon de Saint François. Franck nous a raconté qu’il y avait vu récemment un poisson Ange!

Franck nous explique comment se passe la mise à l’eau:

https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/2015/10/16/les-aqualodges-utilisees-pour-faire-renaitre-le-corail-saint-francois-296733.html

 

JEUX

Que fait Simon?

Combien de faux « corail corne de cerf » y avait-il à la fin de notre atelier?

NORA

***

Franck est aussi le fondateur de Kazabrok : une brocante sociale et éco-responsable alliant insertion par l’activité économique et gestion des déchets.

https://www.facebook.com/pg/kazabrok.kazarecycle/posts/

 

Article réalisé par Nora, Simon et Falco et publié par Thaïs et Nina-Rose

Franck et les éco-mouillages par les journalistes de Freestyle Franck et les éco-mouillages par les journalistes de Freestyle
Franck et les éco-mouillages par les journalistes de Freestyle Franck et les éco-mouillages par les journalistes de Freestyle
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laetitia 28/01/2020 23:59

Super Nora!!!!!