Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Rencontre entre Manu et Daniel à Argelès : Livraison OK !

Bonjour à  tous, c'est nous Maïleen et Généva!

Aujourd'hui, dans cette lettre, Daniel Pagés raconte sa rencontre avec Manu à Argelès.

Port Argelès sur Mer, Argelès-sur-Mer, France

Fleur d'amandier à Leucate

Fleur d'amandier à Leucate

Daniel Pagés            
4 route de Lacaune                              
81330 VABRE                                

                   Aux enfants de la classe de Michèle,
                   Les Anses d’Arlet, Martinique.
                   Et à la SuperTeam

Le 29 janvier 2020

                             Bonjour à vous tous, les enfants et leur maîtresse.


Lorsque j’ai reçu votre lettre, mardi matin, j’ai eu l’impression d’ouvrir la fenêtre à un grand rayon de soleil.
Ça m’a fait beaucoup de bien, parce que ce matin-là, il faisait gris, les nuages couraient vers le nord et il pleuvait sans arrêt. Comme j’habite dans une vallée un peu encaissée, avec ce temps-là, on a l’impression qu’il fait à moitié nuit toute la journée. Et bien sûr, en janvier, chez nous, c’est sous une épaisse couette qu’on dort et l’on n’a guère envie de sortir le pied pour le poser par terre, dans le froid.
Merci donc pour tous ces sourires et pour votre enthousiasme qui ont mis de la lumière dans toute ma semaine.

J’aime beaucoup, moi aussi, l’idée que mes livres vont traverser l’océan dans le ventre de Martin et arriver sur votre île au soleil.
Je crois que dans la pile, il y en a douze. Je recompte sur mes doigts !
Je les aime tous.
J’aime beaucoup mes héroïnes et mes héros et chaque fois que j’ai terminé d’écrire une histoire, je suis un peu triste de les quitter. Non, pas un peu… beaucoup !
Mais le livre qui m’a le plus « marqué », comme vous dites, c’est Clara des tempêtes. Sûrement parce que c’est mon premier roman et qu’il m’a fait découvrir le plaisir d’imaginer et d’écrire des longues histoires. Jusque-là je n’avais écrit que des petits contes.

Le Mont Canigou vu d'Argelès

Le Mont Canigou vu d'Argelès

Vendredi dernier, je devais descendre à Argelès pour rencontrer Manu et Martin.
Mais à cause de la tempête Gloria, en plus des fortes vagues, il est tombé énormément d’eau sur les montagnes proches de la Méditerranée. Les petits fleuves comme l’Aude ont gonflé. Ils ont arraché des morceaux de montagne, emporté des routes et inondé les villes et villages dans la plaine. Alors j’ai préféré attendre que les routes soient dégagées pour pouvoir voyager jusqu’au pays de Manu.

Et voilà qu’hier matin, je suis arrivé au port d’Argelès et j’ai cherché Martin.
Manu m’avait expliqué ; heureusement, parce qu’il ya près de mille bateaux dans ce port.
Il était là, tout neuf comme un petit poisson-clown qui a fait sa toilette : une belle peinture blanche, quelques traits noirs et le orange joyeux qu’on repère de loin au milieu de la multitude de voiliers un peu tristes de naviguer trop rarement. Il est bien sage, Martin. Juste un peu impatient de retrouver son mât et ses voiles, et de sortir naviguer sur les vagues.

Rencontre entre Manu et Daniel à Argelès : Livraison OK !

Puis Manu est arrivé à l’entrée du ponton. Je ne l’avais vu qu’en photo sur le blog, mais je l’ai reconnu tout de suite. La barbe, les lunettes et le bonnet, carré comme un grand hunier et calme comme la mer Méditerranée certains jours de l’été.
Il m’a présenté Martin, m’a fait monter à bord, et on a discuté un bon moment. Le voilier, les travaux qui restent à faire, à Argelès puis à la Martinique, les projets autour du monde par la suite. Puis il m’a emmené manger, et on a continué à parler. Je lui ai raconté quelques-unes de mes aventures en bateau. On a parlé d’écriture et de livres. Des classes avec qui j’ai travaillé cette année et qui écrivent leurs contes. Il m’a raconté toute l’histoire du blog et tout le travail que vous faites, avec la maîtresse, pour qu’il soit beau et passionnant. Et le lien que vous tissez avec les enfants en voyage sur les océans ou en escale pour un moment. Ça me touche beaucoup et je suis heureux de participer un peu avec vous.

Rencontre entre Manu et Daniel à Argelès : Livraison OK !

Et puis on a essayé de faire quelques photos. Faut dire que je ne suis pas champion du monde de selfie ! Et avec le grand soleil dans les yeux, sur les photos, j’ai une tête horrible. Manu, ça va, même s’il ferme les yeux. Je vous envoie quelques images de cette rencontre. On ne voit pas beaucoup les livres parce qu’ils sont bien empaquetés pour être à l’abri de l’humidité jusqu’à l’arrivée à Grande-Anse. Mais à l’heure où je vous écris, ils sont bien à l’abri dans le voilier. J’ai recompté, il y en a bien douze !

Voilà, j’arrive à la fin de ma lettre ! On espère que, cette semaine, Martin va récupérer son mât. Ensuite il faudra essayer les voiles, puis après quelques petits travaux et beaucoup de rangement, il sera prêt à aller faire quelques essais en mer avant le prendre la route de l’ouest et filer vers vous.

Merci à Manu pour sa grande gentillesse. Merci à Martin de nous faire autant rêver.
Et merci à vous pour le blog qui m’a donné l’occasion de faire toutes ces rencontres passionnantes.
Je vous embrasse tous.

Daniel

Rédigé par Daniel et publié par Généva et Maïleen .

Rencontre entre Manu et Daniel à Argelès : Livraison OK !
Rencontre entre Manu et Daniel à Argelès : Livraison OK !Rencontre entre Manu et Daniel à Argelès : Livraison OK !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article