Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Le confinement des Boutavent à Marie Galante

Le confinement des Boutavent à Marie Galante

Bonjour tout le monde,

C’est l’équipage de Boutavent : Mathurin, Anatole, Théophile et Joséphine (Hippolyte est trop petit pour écrire).
On est à Marie-Galante, au sud est de la Guadeloupe on est confiné au mouillage. On ne peut pas  descendre à terre sauf une personne pour faire des courses. C’est papa qui y va avec un papier.

Marie-Galante, Saint-Louis, Guadeloupe

Pour s’occuper on joue, on dessine, on construit des choses en lego. On se baigne aussi, on fait « Tarzan » et un peu de paddle. Pour parler aux gens on reste en annexe à l’arrière de leur bateau. 

Le confinement des Boutavent à Marie Galante

Joséphine : « le coronavirus ça m’énerve parce qu’on ne peut plus bouger. J’ai vu des hélicoptères surveiller ».

Anatole : « je pense que comme les chiens peuvent être promenés, il faudrait que les enfants puissent quand même jouer sur la plage ».

Le confinement des Boutavent à Marie Galante

Mathurin : « chaque matin on fait le point à la VHF avec les autres bateaux du mouillage. On s’entraide ».

Théophile : « ce coronavirus je ne l’aime pas parce qu’il donne des maladies et ça peut être dangereux. On doit rester chez nous ». 

Le confinement des Boutavent à Marie Galante

Les autres articles de la famille Boutavent 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

généva 02/04/2020 19:51

Super!!!!