Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

MANU ET MARTIN, CONFINÉS A ARGELÈS !

MANU ET MARTIN,  CONFINÉS A ARGELÈS !

Argelès,  le 19 03 2020

                      Bonjour les enfants, 

         Nous voilà tous ''confinés'', enfermés dans nos maisons pour laisser passer ce tout petit virus qui n'est autre qu'un habitant de notre planète; un habitant différent bien sûr, mais un habitant quand même. Alors nous allons lui faire un peu de place pour le laisser passer, le laisser passer le plus loin possible de nous... c'est mieux.
        Martin était prêt, nous étions sur le départ quand la nouvelle est tombée : ''interdiction à tous les navires de plaisance de quitter le port''. Je suis donc ''confiné'', moi aussi, sur Martin. Comme vous je n'ai pas le droit de sortir, sauf pour des raisons ''essentielles ou vitales''. Comme j'avais prévu une quarantaine de jours de navigation en solitaire, j'ai beaucoup de provisions, je n'aurai donc pas besoin de faire de courses. Cela ne me change pas beaucoup d'une traversée, sauf que le bateau reste amarré au ponton... et ça, c'est beaucoup moins rigolo.  Le port est désert et il n'y a aucun bruit. C'est très étonnant de n'entendre que les cris des oiseaux qui, sans cesse, se chamaillent pour quelques minuscules poissons. Ils ont vraiment mauvais caractère!
          Je sais que vous communiquez avec la maîtresse tous les jours par ordinateur, tablette ou téléphone cela doit vous changer. Que pensez vous de l'école à distance, on pourrait dire ''télé-école''?  Je suis sur que cela doit  être amusant. Mais sûrement que les copains et les copines vous manquent, ainsi que l'ambiance de la classe, votre classe qui est si belle. 
          J’espère que vous me raconterez tout ça dans votre prochaine lettre.  En attendant, nous devons nous appliquer à respecter les ''consignes barrières'' pour laisser le ''petit animal'' passer loin de nous, et, si chacun fait son petit effort de colibri, ensemble, nous traverserons ce petit moment difficile et nous serons fiers d'avoir su prendre soins les uns des autres.... 
        Vive la Super Team!
                  Je vous embrasse très fort, je viens vous retrouver dès que je peux.
                                  A bientôt.    
                                     Manu.            
 

Lettre rédigée par Manu, choix du titre Nina.

MANU ET MARTIN,  CONFINÉS A ARGELÈS !MANU ET MARTIN,  CONFINÉS A ARGELÈS !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Frédéric et Edith 21/03/2020 10:11

Bonjour Manu ,
Avoir son bateau prêt pour faire ta traversée, et devoir rester à quai pour.......jours, je pense que tu aspirais à autre chose même si un solitaire y est habitué. As tu le droit au moins de poser pieds à terre ?? Patience, nous devons en faire preuve pour le bien de tout le monde.En direct du 34

Nina Rose 21/03/2020 13:42

Merci Manu d avoir choisi mon titre ☺️7