Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Des nouvelles de Nora et sa familles arrivés à Miami et un article sur Ruz, à Porto Rico

Des nouvelles de Nora et sa familles arrivés à Miami et un article sur Ruz, à Porto Rico

Bonjour Michèle et les enfants voyageurs,

Le Covid 19 nous a empêché de rester 2 mois à Cuba comme on l’avait prévu, parce que le pays a fermé ses portes aux étrangers – on a eu un peu peur de rester coincé- mais nous y avons quand même navigué un mois dans les Jardins de la Reine, l’eau était transparente, il y avait beaucoup de coraux et de gros et beaux poissons. J’ai même nagé à côté de requins- vache de mer et citron. En plus, nous avons rencontré un autre bateau qui s’appelle Mowgli, avec deux enfants copains dessus. Et on a navigué avec eux pendant 1 mois et 25 jours ! Là nous sommes arrivés il y a un mois aux États-Unis et il y a trois jours à Miami : A cause du virus, c’est un peu bizarre parce que c’est l’Amérique sans les Américains, il n’y a pas grand monde quand on va à terre. On a de la chance parce que -pour le moment- on peut continuer à naviguer ! On espère toujours atteindre Boston et New-York.
Je pense fort à vous!!

Nora, Simon et Falco 

Miami, Floride, États-Unis

Des nouvelles de Nora et sa familles arrivés à Miami et un article sur Ruz, à Porto Rico

Voici maintenant un article réalisé par l'équipage de Freestyle,  il y a deux mois lors de leur escale à Porto Rico.

Des nouvelles de Nora et sa familles arrivés à Miami et un article sur Ruz, à Porto Rico
 

Ruz Deliz est la directrice d’une organisation dont les initiales O. P. A.S. signifient en espagnol « Organizacion Pro Ambiente Sustentable » : c’est à dire, l’Organisation pour le développement durable.

Elle coordonne plusieurs projets sur place dont les ECO SCHOOL. A Puerto Rico,  il y a 47 « écoles écologiques » . Ils mêlent la sensibilisation à la protection de l’environnement aux cours normaux et ça a l’air vraiment intéressant! C’est une organisation qui est née aux Pays Bas et qui est présente dans plein de pays.

En France, ça s’appelle les éco-école :

www.eco-ecole.org

Il y en a plusieurs à PARIS et en MARTINIQUE : on les voit sur cette carte :

 

Des nouvelles de Nora et sa familles arrivés à Miami et un article sur Ruz, à Porto Rico

Ruz s’occupe aussi des plages et marinas « Pavillon bleu« , en anglais: « blue flag » qui sont présents dans 50 pays dans le monde. Elle nous a dit que cette organisation là venait de France où des enfants s’étaient dits : « Cette plage est trop sale, il faut la nettoyer ! »

Elle nous a aussi parlé des dégâts de l’ouragan Maria et de la menace que faisait peser sur Puerto Rico la montée des eaux (par exemple   l’aéroport qui devra être déplacé car trop près de l’eau)

Son engagement remonte à l’enfance. Ses grands-parents avaient une ferme et elle a fait des études d’Ingénierie environnementale. Pendant des années elle a travaillé pour l’assainissement de l’eau dans son île et depuis 5 ans, elle s’est engagée dans les ONG et s’occupe d’OPAS. Elle l’explique ici:

Mais surtout, RUZ nous a parlé du programme YRE : Young Reporters for the Environment. En français « les jeunes reporters pour l’environnement »:

Site internet : www.jeunesreporters.org

…Et c’est ainsi que nous avons pu rencontrer une de ces jeunes journalistes en herbe: GIOVANISHKA! C’est elle dont nous ferons le portrait dans notre prochain article!

Nora, Simon et Falco 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Daniel PAGES 13/05/2020 15:53

Bravo et bon voyage aux USA !

GENEVA 11/05/2020 17:17

SUPER

Lissa 11/05/2020 14:52

Super belle article