Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

LETTRE À MON AMI MARTIN ...

LETTRE À MON AMI MARTIN ...

Lettre à mon ami Martin.

Treize ans déjà. Treize ans de bonheur. Un bonheur absolu ponctué de doutes, de peur quelques fois, mais un bonheur tellement intense.Que de souvenirs! Que de sillages avons nous tracés! Épris de navigation, nous ne comptions ni les milles ni la peine, et, si quelquefois, du haut de l'échelle des latitudes le vertige s'emparait de l'un de nous deux, l'autre était toujours là pour celui qui, blessé par la flèche du doute, commençait à se poser les mauvaises questions. Malgré toutes ces années, tous ces milliers de milles en solitaire, je n'aurai jamais connu la solitude...tu ne m'as jamais abandonné. Tu es l'ami sûr, celui que l'on peut, toute une vie durant imaginer, sans jamais le rencontrer. Nous, nous nous étions rencontrés... quelle aventure! Les baleines des Açores, les dauphins de Méditerranée, les albatros du Grand Sud, tous ont bien voulu danser avec nous dans ce grand bal que nous menions tambour battant. Ces moments magiques oû, même le destin, refusant de tout endosser, déposait doucement nos vies au creux nos mains, et nous disait: '' à vous de jouer les gars''. Comment refuser un tel cadeau? Être maître de sa vie, de son existence, ne serait-ce qu'un petit moment, devenir le ciel, devenir l'océan... devenir un dieu l'espace d'un instant.

Tout cela nous l'avons vécu ensemble, pourtant aujourd'hui nos routes se séparent, notre bal touche à sa fin, un autre se prépare. Je regarde mes affaires dans ton cockpit. Arrachées à ton ventre elles gisent là, comme autant de viscères abandonnées, elles n'ont plus aucuns sens. Pourtant, pour toi comme pour moi l'aventure continue, elle a encore tellement de choses à nous offrir que nous ne pouvons qu'être heureux. Ton nouveau capitaine est un bon gars et tu resteras toujours l'exemple pour le nouveau Martin. Va mon amis va...  Pour connaître le grand bonheur, nos cœurs doivent savoir parfois se déchirer.

La Mer n'a gardé aucune cicatrice de nos sillages. Nos cœurs feront de même, car notre amitié sera toujours plus grande que tous les océans du monde.

Au revoir mon beau bateau...

MANU          Grande Anse, le 22 /06/2020

LETTRE À MON AMI MARTIN ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ambre 24/06/2020 15:41

très belle lettre Manu . tu vas nous manquez Martin