Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Mathéo du bateau Gorgona nous apprend à faire une carte de fêtes des mères ou des pères.

Bonjour, je vais vous parler des cartes que j’adore fabriquer.

Pour les faire, il vous faut trois feuilles de papier, une paire de ciseaux, de la colle, un stylo et des feutres ou des crayons de couleur.

Prenez une feuille, pliez-la en deux (comme pour fabriquer un livre), puis il va falloir faire quatre encoches. Chaque encoche que vous coupez devra être bien perpendiculaire à la pliure centrale. Effectuez d’abord deux fois une entaille d’environ 4 ou 5 centimètres de longueur proche du centre de la feuille

Photo des 2 premières encoches.

Photo des 2 premières encoches.

Pliez ensuite pour faire apparaître vos deux premières grosses marches, puis réalisez deux nouvelles entailles moins profondes (la moitié de la profondeur des grosses). La découpe se fait approximativement au milieu de chacune des « marches » (celle de gauche et celle de droite), comme sur cette photo.

Photo 2ème découpe.

Photo 2ème découpe.

Mathéo du bateau Gorgona nous apprend à faire une carte de fêtes des mères ou des pères.

Vous pouvez alors plier pour faire apparaître d’abord la petite marche du haut de chaque côté.

Résultat pliage petite marche

Résultat pliage petite marche

Ensuite vous pliez pour faire émerger une petite marche tout en bas, de chaque côté de la feuille. Ne vous trompez pas dans l’ordre des étapes, sinon ça ne fonctionnera pas ! Quand tout est correctement plié, voici le résultat !

Tout bien plié

Tout bien plié

Prenez alors une deuxième feuille et pliez-là en deux (comme la première). Mettez de la colle partout sur la moitié de votre première feuille (sauf les marches qui restent pliées), et collez-là sur votre deuxième feuille

Première moitié collée

Première moitié collée

Encollez ensuite la deuxième moitié de votre première feuille pour terminer de la fixer sur la seconde feuille.

ésultat collé

ésultat collé

J’attends alors 5 minutes pour être bien sûr que la colle ait correctement séché.

Vous pouvez alors inventer une poésie sur l’arrière de votre carte, ou sinon en recopier une ou bien faire un joli dessin. Je préfère inventer des poésies parce que j’adore les poésies. Je préfère les créer moi-même parce que du coup ça colle avec le thème de ma carte. Par exemple si j’envoie une carte à Mamy, je vais parler d’elle et de ses chiens. Si c’est la fête des Mamans je vais parler de ce que ma Maman adore, et pareil si c’est la fête des Papas.

Poésie de fête des mamans

Poésie de fête des mamans

Et aussi je n’aime pas recopier, je préfère inventer. Pour moi c’est comme si j’étais un inventeur, comme Léonard de Vinci.

On peut aussi mettre des cœurs à côté (pas sur les lettres de la poésie bien sûr !). Je conseille de mettre un dessin uniquement sur un seul côté de votre seconde feuille, comme ça le sol de votre carte reste tout blanc.

Ensuite je prends la troisième feuille, et je fais de plusieurs tous petits dessins dessus, par exemple des fleurs, un bateau, un arbre, etc. Notre imagination est infinie !

Fleurs

Fleurs

e note ce que j’ai dessiné, je plie entre le dessin et l’écriture, et je mets de la colle en-dessous de l’écriture. Ensuite je colle chaque petit dessin quelque part sur ma carte. Vous pouvez aussi dessiner des petits cœurs à l’intérieur de la carte, ou quelque chose qui vous plaît.

Intérieur de la carte
Intérieur de la carte

Intérieur de la carte

Lorsque vous avez terminé, je vous recommande de laisser la carte pliée en-dessous d’un gros livre (ou plusieurs petits) pendant 24h, pour que le pliage tienne bien dans la durée. Cela aidera ensuite votre carte à pouvoir tenir toute seule lorsqu’elle est pliée en deux et permettra de bien voir tous vos dessins.

C’est fini ! Cela prend un peu de temps à faire, mais j’adore le résultat. Pour moi ça vaut vraiment la peine !

J’ai appris à faire ces cartes dans un livre intitulé « Boys’ book ». Il y a aussi plein d’autres activités proposées dans ce livre, par exemple mon frère Ethan fabrique ses propres enveloppes. Au bout de deux ou trois fois, j’ai retenu par cœur dans ma tête comment fabriquer ces cartes.

Quand j’offre ma carte, si je ne l’ai pas envoyée par courrier, je chante ma poésie avec une voix haut perchée : ma maîtresse de Grande Section appelait ça la voix « de la petite souris ». Tout le monde chantait bien dans ma classe.

Si vous faites des cartes, j’aimerais bien que vous m’envoyiez une photo du résultat !

MATEO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martin 20/06/2020 15:35

Toujours de bonnes idées Matéo bravo
Nous étions très créatifs avec mes frangins sur le bateau familial

Aurélie 20/06/2020 12:41

Super carte ! Et bravo pour l'article !

Geneva 19/06/2020 15:33

Super article MATEO j'aime beaucoup