Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Les singes araignées, acrobates des forêts par Elisa de Kissanga

 Les singes araignées, acrobates des forêts par Elisa de Kissanga

Salut les copains ! Ça va ? C’est Elisa du catamaran Kissanga. Je vais vous parler des singes de Linton Bay au Panama. Nous avons quitté les îles des San Blas le 1er juin, où nous sommes restés pendant 4 mois, direction le continent !

 Les singes araignées, acrobates des forêts par Elisa de Kissanga

Linton Bay Marina, Garrote, Colón, Panama

Nous sommes arrivés à la marina de Linton Bay pour préparer la traversée du canal de Panama. Ici on peut plus se baigner car il y a des crocos et l’eau est pas claire :-( Nous avons entendu parler de l’île aux singes, où nous sommes allés avec l’annexe du bateau. La première fois que nous les avons vu, nous avons eu un peu peur car ils ont des crocs, ils étaient au dessus de notre tête et étaient un peu agressifs.

Nous y sommes retournés plusieurs fois avec des fruits que nous avions ramassés. Cette fois-ci les singes n’étaient pas sur les arbres mais sur la plage. Nous sommes descendus de l’annexe les pieds dans l’eau car ils n’aiment pas l’eau de mer. La femelle s’est approchée et elle est venue manger dans nos mains. Nous l’avons appelé « Douce »

 Les singes araignées, acrobates des forêts par Elisa de Kissanga

car elle est vraiment toute gentille et douce dans ses mouvements. Par contre nous nous méfions des deux mâles, surtout un qui avait une dent qui sortait de sa bouche que nous avons appelé « Croco »

 Les singes araignées, acrobates des forêts par Elisa de Kissanga

et « Doudou » l’autre mâle.

On essayait d’y aller tous les jours leur porter des fruits et les observer sauter d’arbres en arbres, ils sont super acrobates et s’accrochent toujours avec leur queue !

 Les singes araignées, acrobates des forêts par Elisa de Kissanga

Je vous parlerai la prochaine fois du canal de Panama ! A bientôt ;-)

Elisa

 Les singes araignées, acrobates des forêts par Elisa de Kissanga

D'autres articles d'Elisa de Kissanga. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article