Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, les enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. A la voile, en solitaire et par les mers du Sud, cette Longue Route a été racontée par des enfants. Le 15 août 2018, Manu, à bord de Martin, son bateau, est parti pour un tour du monde sans escale, en passant par les 3 caps: Bonne Espérance, Leeuwin, le Horn. Mes élèves et moi, Michèle, animons ce blog depuis notre classe de CM2 en Martinique pour  la 3ème année scolaire déjà. Bien que Manu n'ait pas pu bouclé son périple à cause d'une terrible tempête à l'entrée de l'Océan Indien ,  nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et les aventures de Manu et Martin bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

Des nouvelles de la Palma (lettre du mois)

Des nouvelles de la Palma (lettre du mois)

DES NOUVELLES DE LA PALMA (lettre du mois, Michelle)
Bonjour à tous, 
Novembre est déjà bien entamé. J'ai loupé le rendez vous de la fin de mois… J'étais prête pourtant durant la dernière semaine d'octobre. Les thèmes ne manquaient pas. Vous conter monts et merveilles… Monts d'abord, les Canaries en regorgent  et Mer - Veille, ensuite, avec mes premières sensations de navigation un peu plus longues. Ce sentiment total  de lâcher prise en mer, de doutes aussi et de contemplation sans fin. Avec pour seuls guides le vent, les vagues, le soleil, les nuages  et…. Manu!  Vous raconter le bonheur d'arriver sur des îles inconnues et de les arpenter dans tous les sens, le long de leurs sentiers et essayer d'en découvrir des facettes cachées, souvent merveilleuses, parfois étonnantes. Vous parler du début d'un autre rapport au temps… 
Mais j'ai été happée, coupée dans mon élan. L'actualité si lourde, la précipitation  des évènements souvent incompréhensibles, l'incohérence générale, tout cela a englué mon allant.
Nous sommes ici à la Palma à l'ouest de l'archipel des Canaries. Nous sommes  vraiment conscients d’être privilégiés, nantis… Conscients d;avoir la chance d'être dans un des coins d'Europe où l’ on continue à vivre « normalement », c’est-à-dire, hormis le port  du masque obligatoire partout,  nous pouvons faire ce que nous voulons sans rendre de compte à personne et même si le sourire est un peu tronqué par le masque, il est bien là, plein  de  bienveillance.  Et nous savons que tout cela peut, bien sûr, basculer â tout moment.
Vivre libre, aujourd'hui est devenu un luxe, un privilège...plus de rime entre normalité et  liberté.
Pour le premier confinement, j’étais seule sur mon bateau au mouillage de Grande Anse en Martinique,  Manu seul sur Martin, amarré au ponton du port d’Argelès désert. J'ai durant cette période, énormément travaillé,;j'ai réinventé, avec mes élèves, une autre école,  on y a créé des liens très forts et  toute mon énergie s'est canalisée dans ce projet. Aujourd'hui,  j'ai le sentiment d'avoir quitté le navire juste avant la tempête, une tempête bien plus violente que la première . Un vide se fait sentir. Aider,   donner à l'autre, participer, dans cette période si compliquée, être utile, tout cela me manque beaucoup. De fortes pensées vont sans cesse vers mes collègues,  vers tous les élèves vivant cette année scolaire complètement délirante…
Bien que mon rêve de rencontrer les écoles sur notre route soit, pour l'instant, relativement entravé par le Covid, mon cœur me dit de poursuivre mon petit rôle de colibri, de continuer notre projet avec les enfants (classes, voyageurs) et les plus grands via notre voyage. Echanger du beau, partager du nouveau, donner du baume au cœur,  espérer construire ensemble un chemin  vers un monde meilleur. On y croit toujours très fort, on ne lâche rien.
La prochaine fois, je vous parlerai voyages, découvertes et navigation, promis ! Notre route, elle continue, ce n'est plus seulement nos envies et la météo qui la guident mais aussi le covid et ses règles très variables selon les pays. Canaries, maintenant, Cap Vert peut être, Martinique sûrement…Rester souple semble être, aujourd'hui, la meilleure solution pour voyager.
Je vous laisse avec les quelques articles du mois, vous avez la liste des liens ci-dessous. Belle lecture à vous!
Merci à vous d’être là, je pense fort à vous...
                        Michelle 
 

Tazacorte, la Palma, Canaries , Espagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article