Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, et maintenant en suivant la voyage de Martin le bateau poisson clown, de Manu son capitaine et de Michelle la maîtresse, des enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. Depuis quatre années, avec les enfants, nous animons ce blog, et par le biais de notre voyage autour du monde, nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et de nos aventures bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, voyageurs ou à l'école, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

DEMAIN NOUS LARGUERONS LES AMARRES

DEMAIN NOUS LARGUERONS LES AMARRES

Mindelo le 13 12 2020

Demain nous larguerons les amarres. 
Après une petite pause à Mindélo, au Cap Vert, une huitaine de jours, demain nous larguerons les amarres. C'eut été de la maltraitance envers Michelle que de ne pas s'arrêter quelques jours dans ces îles qu'elle ne connaissait pas. 
   Demain nous larguerons les amarres, nous reprendrons la route. L'alizé a l'air bien installé... on prendra ce qui viendra de toute façon. Nous sommes en décembre et il ne devrait pas y avoir de grosses surprises. Mon dernier passage dans cet archipel remonte à août 2018 pour la ''longue route'', en route pour Bonne Espérance j'y avais eu l'honneur de faire un brin de chemin en compagnie de Florence, la tempête tropicale. Des souvenirs en nuance de gris. Quelques images en noir et blancs dans ma tête pour immortaliser le baptême du feu de cette turbulente année. Aujourd'hui c'est différent, la saison est ''choisie'', le rythme est on ne peut plus tranquille, le ciel est bleu, et l'alizé n'a pas l'air de vouloir se laisser envahir par quelconque dépression subversive. Et, bien que Martin ne soit pas tout à fait abouti comme je voudrais qu'il le soit, c'est à dire prêt à repartir dans les mers du sud, il est très largement au point pour ce programme. Quelques ''blinderies'' lui manquent encore... ça viendra. L'appel du grand sud donne le tempo. Sur l'échelle de la magie des navigations, quand les albatros s'en mêlent, ce sont les tropiques qui y laissent des plumes.
   Demain nous larguerons les amarres, Michelle est contente, un peu troublée aussi, comme je la comprends, comme je l'envie. Cette traversée sera belle. Je veux que nous soyons avec Martin des ''passeurs'',  passeurs de passions, passeurs d'émotions... Qu'elle découvre  en navigation, loin de toute terre habitée, la richesse d'une journée ou il ne se passe rien'' (B.Moitessier). Et je sais que, même si aujourd'hui la liberté a l'air de nous glisser entre les doigts, ce monde qui s'enlise n'aura pas raison de nous!
    Car demain, comme tous les demains de ma vie, demain nous larguerons les amarres.

Manu

Mindelo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean marc refalo 15/12/2020 11:24

Super.

Cravenaud Marie & Alain 14/12/2020 11:07

Je peux vous assurer que vous êtes de grands " passeurs "
et des "faiseurs " de rêves !
Bon vent et bonne route - Merci Martin d'emmener nos navigateurs là où ils veulent .
Bisous . Marie et Alain