Manu et Martin autour du monde

Manu et Martin autour du monde

Au delà de la Longue route, et maintenant en suivant la voyage de Martin le bateau poisson clown, de Manu son capitaine et de Michelle la maîtresse, des enfants scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. Depuis quatre années, avec les enfants, nous animons ce blog, et par le biais de notre voyage autour du monde, nous continuons ce beau projet collectif; cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et de nos aventures bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, voyageurs ou à l'école, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

ENTRE CANARIES ET CAP VERT 23°27N 20°42W le 28/11/2020

ENTRE CANARIES ET CAP VERT 23°27N 20°42W le 28/11/2020

ENTRE CANARIES ET CAP VERT 23°27N 20°42W le 28/11/2020
Nous voici à peu près au milieu de notre traversée. Un tout petit point perdu dans l'océan entre Canaries et Cap Vert, pile poil sur la ligne du Tropique Nord et…tout va bien ! Cet océan qui en 4 jours nous a déjà
offert beaucoup de soleil mais aussi des bons grains, du vent fort, de la pétole, une mer formée avec une grosse houle de travers puis de
l'arrière mais aussi des grands grands calmes… bon, nous ne sommes pas pressés et nous expérimentons les différentes combinaisons de voiles en fonction du vent…ce qui nous a valu une pointe à plus de 15 nœuds avec 2 ris dans la GV et un génois tout petit ! Martin est vif et nous le
découvrons peu à peu. Autant le ménager. Par 30 nœuds de vent, mieux vaut finalement s’en tenir à un simple génois réduit pour filer plus
confortablement à 6 nœuds. Pour l’instant, notre genaker nous tire à 3 nœuds grâce au petit air de 5 ou 6 noeuds de vent qui nous caresse.
Pendant une bonne partie de la nuit dernière, éclairé par la lune presque pleine, il n'y avait rien, Martin était quasiment à l'arrêt, juste un imperceptible mouvement pour nous rappeler que nous étions sur un bateau.
L'étonnante sensation d’être dans un mouillage immense, perdus au milieu de nulle part.
Cette traversée sera certainement un grand record de lenteur, la pétole devant nous poursuivre ces quelques prochains jours. Ce n'est pas grave,
on a le temps. Manu, adepte de « la lenteur et du temps qui passe tout doucement » avait envie de longues navigations, Eole est en train
d'exaucer ses vœux !
Michelle.
 

ENTRE CANARIES ET CAP VERT 23°27N 20°42W le 28/11/2020
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article