Manu et Martin autour du monde

En suivant Martin, le bateau poisson clown de Manu son capitaine et de Michelle le long de leur voyage autour du monde, des enfants, les colibris de la Super Team scrutent l'horizon et se questionnent sur l'avenir de leur planète. Depuis quatre années, ce sont ces enfants, colibris voyageurs, colibris des écoles suivant le projet ou encore colibris que nous croisons sur notre route qui sont les acteurs principaux de ce blog . Cet espace est avant tout un lieu de découvertes et d'échange autour de la mer, les voyages, la voile, le respect de notre environnement et de nos aventures bien sûr !   A vivre et à faire vivre par tous: enfants, voyageurs ou à l'école, amis, familles,  passionnés de bateaux et  amoureux de notre belle terre... Notre petit travail de colibri est d'essayer de tisser un lien entre les enfants du monde, un lien tissé  des vraies valeurs, que sont le respect de l'autre et de notre planète.

ODE À LA PÉTOLE

ODE À LA PÉTOLE

ODE À LA PETOLE.
« Homme libre,  toujours tu chériras la mer
La mer est ton miroir, tu contemples ton âme. . » (Baudelaire ) 
Arrivés ce matin à Mindelo au Cap Vert  après une navigation marquante orchestrée par un vent fantaisiste changeant son intensité, sa direction au gré de ses envies.
Presque trois jours pour parcourir les 400 premiers  milles de la traversée depuis les Canaries , puis sept longues journées pour effectuer la même distance afin de rallier   Mindelo.
Du calme, du grand calme, du très grand calme au programme cette  deuxième moitié de la traversée, dont deux  jours de pétole totale .
Multiplier les manœuvres, essayer toutes les combinaisons de voiles. Peu de résultats. Martin est à l'arrêt. 
Regarder le ciel, les nuages et attendre le prochain souffle d'air salvateur. Rien à l’horizon . 
Nous avons vite écarté  l’option moteur, insignifiante quant à la distance restante et tellement hors de propos pour nous.
Attendre et espérer. Toujours rien.
Rester zen. Douceur.
Accepter avec le sourire ce « Rien ».
Puis entrapercevoir ce « Tout » qui s'offre à nous.
Observer le temps qui ralentit, le temps qui, peu à peu perd son sens, le temps qui n’existe plus.
Écouter tout autour de nous ce silence assourdissant d’immobilité. 
Harmonie.
 Essayer de percevoir au travers de ce silence, une communication plus subtile, plus intime, avec le ciel, avec la mer, un message chuchoté. 
Communion.
Savourer ce sentiment d'être à la fois seuls au monde, coupés du monde et au cœur même du monde.
Contempler nos reflets et celui du bateau, quasi conformes sur cet immense miroir.
S'émerveiller devant le vol incessant de 3 pétrels, fidèles escortes pour Martin, accompagnées sous l’eau immobile, par deux superbes dorades coryphenes  et un  espadon imposant au rostre effilé.
Assister aux deux grands spectacles du jour,  incontournables, et sans cesse renouvelés , des spectacles en duplex  : « Lever de soleil et  coucher de lune » , « Lever de lune et coucher de soleil. » 
Il s'offre alors devant nos  yeux le plus merveilleux des  tableaux, dans lequel le ciel et la mer s’unissent et  s’embrasent tendrement avec magie et féerie.
C'est vrai, le temps n’existe plus.
Et le cadeau, il est là, justement. 
… Quand tout à coup, un petit souffle fait doucement trembler nos cheveux,  des petites rides se forment sur le miroir, un petit courant d'air frais caresse notre visage. Mais voilà c’est ça, le vent revient ! 
On peut hisser les voiles 
Oui, c’est certain le cadeau est là .
Michelle 
 

,

ODE À LA PÉTOLE
ODE À LA PÉTOLE
ODE À LA PÉTOLE
ODE À LA PÉTOLE
ODE À LA PÉTOLE
ODE À LA PÉTOLE
ODE À LA PÉTOLE
ODE À LA PÉTOLE
ODE À LA PÉTOLE
ODE À LA PÉTOLE
ODE À LA PÉTOLE
ODE À LA PÉTOLE
ODE À LA PÉTOLE
ODE À LA PÉTOLE
ODE À LA PÉTOLE
ODE À LA PÉTOLE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hélène 06/01/2021 18:32

Seuls au monde mais ensemble, ça change beaucoup de choses vis à vis de l'immobilité faut dire.
Vos photos sont magnifiques, merci.

Valérie Faure 06/12/2020 20:46

Magnifiques photos, le fluide colorée artistique est génial ! Eau oh bel effet ! Merci de nous en faire profiter! Continuez, on en veut encore.